Les perspectives d’embauche de l’Inde se classent au deuxième rang mondial selon le rapport de ManpowerGroup




L’Inde a les meilleures perspectives d’embauche au monde, juste derrière le Brésil, avec 54% des entreprises interrogées prévoyant d’embaucher au cours du trimestre de décembre contre 51% au cours du trimestre de septembre, selon un rapport du cabinet mondial de recrutement ManpowerGroup.

Le rapport intitulé « ManpowerGroup Employment Outlook Survey » a montré que l’Inde a les meilleures perspectives d’emploi nettes pour le trimestre de décembre dans la région Asie-Pacifique, suivie de la Chine (46%) et de l’Australie (38%).

Les perspectives mondiales d’emploi net pour le trimestre de décembre s’établiraient à 30%, en baisse de trois points de pourcentage par rapport au trimestre juin-septembre, mais de six points de pourcentage de plus qu’à la même période l’an dernier, a indiqué la société de recrutement.

Le rapport calcule les perspectives nettes d’emploi en soustrayant le pourcentage d’employeurs qui anticipent des réductions d’effectifs de ceux qui envisagent d’embaucher.

« Les fondamentaux profondément enracinés de l’Inde sont sains et solides. Malgré les revers à court terme, les politiques de croissance, l’augmentation des investissements dans les infrastructures, la hausse des exportations, etc. annuleront l’impact à moyen et long terme », a déclaré Sandeep Gulati, directeur général de ManpowerGroup India.

Le rapport est basé sur des entretiens avec plus de 40 600 employeurs publics et privés dans 41 pays et territoires pour mesurer les tendances de l’emploi prévues chaque trimestre. Selon le rapport, en Inde, 64 % s’attendent à augmenter leurs effectifs, 10 % anticipent une baisse des intentions d’embauche et 24 % n’anticipent aucun changement, ce qui se traduit par des perspectives d’emploi nettes désaisonnalisées de 54 %. .

Le rapport note qu’à l’échelle mondiale, les organisations du secteur informatique affichent les perspectives les plus optimistes (42 %), suivies de près par les banques (37 %), les restaurants et les hôtels (33 %), l’immobilier (30 %) et fabrication (30 pour cent).

Malgré ces tendances positives, des défis persistent et la pénurie de compétences atteint des niveaux record sur de nombreux marchés, les niveaux de chômage restant élevés tandis que la participation au marché du travail stagne. « Les organisations continuent de se concentrer sur l’attraction et la rétention des employés, car la concurrence pour les employés reste féroce même deux ans après le début de la pandémie », a déclaré le président-directeur général de ManpowerGroup, Jonas Prising.

Le rapport fait suite aux récentes données de l’enquête périodique sur la population active pour le trimestre de juin 2022, qui ont montré que le taux de chômage dans les zones urbaines de l’Inde était estimé à 7,6 %, le plus bas des quatre dernières années. Cependant, le bulletin d’août du Centre de surveillance de l’économie indienne a estimé le taux de chômage à 8,3 %, la population active indienne ayant augmenté de quatre millions en août pour atteindre 430 millions.


(Avec les entrées de PTI)















Rang

Pays

Perspectives nettes d’emploi (%)
1 Brésil 56
2 Inde 54
3 Costa Rica 52
4 Chine 46
5 Colombie 46
6 Panama 45
sept Mexique 40
8 Australie 38
9 Guatemala 38
dix Singapour 36


Source : Enquête sur les perspectives d’emploi de ManpowerGroup, octobre-décembre 2022

Cher lecteur,

Business Standard s’est toujours efforcé de fournir des informations et des commentaires à jour sur les développements qui vous intéressent et qui ont des implications politiques et économiques plus larges pour le pays et le monde. Vos encouragements et vos commentaires constants sur la façon d’améliorer notre offre n’ont fait que renforcer notre détermination et notre engagement envers ces idéaux. Même en ces temps difficiles découlant de Covid-19, nous restons déterminés à vous tenir informés et à jour avec des nouvelles crédibles, des opinions faisant autorité et des commentaires incisifs sur des questions d’actualité pertinentes.
Nous avons cependant une demande.

Alors que nous luttons contre l’impact économique de la pandémie, nous avons encore plus besoin de votre soutien, afin de pouvoir continuer à vous offrir plus de contenu de qualité. Notre modèle d’abonnement a reçu une réponse encourageante de la part de beaucoup d’entre vous, qui se sont abonnés à notre contenu en ligne. Plus d’abonnement à notre contenu en ligne ne peut que nous aider à atteindre les objectifs de vous offrir un contenu encore meilleur et plus pertinent. Nous croyons en un journalisme libre, juste et crédible. Votre soutien à travers plus d’abonnements peut nous aider à pratiquer le journalisme auquel nous nous sommes engagés.

Soutenir un journalisme de qualité et abonnez-vous à Business Standard.

Éditeur numérique



Laisser un commentaire