Les Pays-Bas et les îles Féroé sur la liste «rouge» de PH

[ad_1]

NAIA Terminal 1 (Photo de l’ANP par Avito C. Dalan)

MANILLE – Les Philippines ont placé les Pays-Bas et les îles Féroé dans la liste mise à jour des pays et juridictions «rouges».

« Les îles Féroé et les Pays-Bas sont les deux seules régions actuellement inscrites sur la Liste rouge », a déclaré le porte-parole du président Harry Roque dans un communiqué de presse.

Les nouvelles listes de classification des risques pays ou la liste «verte, jaune et rouge», approuvées par le Groupe de travail inter-agences pour la gestion des maladies infectieuses émergentes (IATF-EID), entreront en vigueur du 16 au 30 novembre, a déclaré Roque. .

Suite à la directive de l’IATF, le Bureau de l’immigration (BI) a déclaré que les voyageurs des îles Féroé et des Pays-Bas sont interdits d’entrée dans le pays du 16 au 30 novembre.

D’un autre côté, les Philippins en provenance de ces pays peuvent être autorisés à entrer grâce à des vols de rapatriement gouvernementaux ou non initiés par le gouvernement ou des vols bayanihan.

Le commissaire de BI, Jaime Morente, a déclaré que les restrictions générales de voyage restent en vigueur et que les touristes ne sont pas encore autorisés à entrer.

« Suite aux résolutions de l’IATF, actuellement, seuls les Philippins, les balikbayans et les étrangers titulaires de visas valides et existants qui proviendraient de pays figurant sur la liste verte ou jaune peuvent être autorisés à entrer aux Philippines », a-t-il déclaré dans un communiqué.

S’ils font partie des classes autorisées, ceux provenant des pays verts ou jaunes peuvent être autorisés à entrer, sous réserve des protocoles de quarantaine et de test applicables mis en œuvre par le Bureau of Quarantine (BOQ).

D’autre part, les États et juridictions figurant sur la liste « verte » sont les Samoa américaines, le Bhoutan, le Tchad, la Chine (continentale), les Comores, la Côte d’Ivoire (Côte d’Ivoire), les îles Falkland (Malvinas), les États fédérés de Micronésie, la Guinée , Guinée-Bissau, Hong Kong (Région administrative spéciale de Chine), Inde, Indonésie, Japon, Kosovo, Koweït, Kirghizistan, Malawi, Mali, Îles Marshall, Montserrat et Maroc.

Sont également sur la liste verte la Namibie, le Niger, les îles Mariannes du Nord, Oman, le Pakistan, les Palaos, le Paraguay, le Rwanda, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon, l’Arabie saoudite, le Sénégal, la Sierra Leone, Saint-Eustache, l’Afrique du Sud, le Soudan, Taïwan, Togo, Ouganda, Émirats arabes unis, Zambie et Zimbabwe.

« Tous les autres pays, territoires et juridictions non inclus dans les listes verte et rouge relèvent de la liste jaune », a déclaré Roque.

Entre-temps, l’IATF-EID a également approuvé la recommandation du ministère des Affaires étrangères d’accepter ou de reconnaître les certificats nationaux de vaccination contre la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) de l’Australie, de la République tchèque, de la Géorgie, de l’Inde, du Japon, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. , la Turquie et les Samoa.

Les certificats de vaccination, a déclaré Roque, peuvent être utilisés aux fins des protocoles de quarantaine à l’arrivée, ainsi que pour les mouvements interzonaux ou intrazonaux.

« Ladite recommandation s’ajoute aux autres pays/territoires/juridictions dont l’IATF a déjà approuvé les preuves de vaccination pour reconnaissance aux Philippines, et sans préjudice de ces autres preuves de vaccination approuvées par l’IATF pour tous les voyageurs entrants », a déclaré Roque.

Roque a déclaré que le Bureau de la quarantaine, le guichet unique du ministère des Transports et le Bureau de l’immigration sont tenus de reconnaître uniquement les preuves de vaccination approuvées par l’IATF-EID. (avec Ferdinand Patinio/PNA)



[ad_2]

Laisser un commentaire