Les navetteurs de Wellington ont conseillé de rester à la maison et de réduire les déplacements pendant la grève des travailleurs de KiwiRail le 17 décembre


Les membres du Syndicat des transports ferroviaires et maritimes feront grève pendant deux jours dans les îles du Nord et du Sud, à l'appui d'une demande d'augmentation de salaire de 8 pour cent, paralysant le réseau de Wellington.  (Photo d'archive)

BOIS/MATÉRIEL ROSA

Les membres du Syndicat des transports ferroviaires et maritimes feront grève pendant deux jours dans les îles du Nord et du Sud, à l’appui d’une demande d’augmentation de salaire de 8 pour cent, paralysant le réseau de Wellington. (Photo d’archive)

L’opérateur de transport de Wellington Metlink dit aux navetteurs de la capitale qu’ils pourraient devoir travailler à domicile ou réduire leurs déplacements lors d’une grève prévue des travailleurs de Kiwirail le 17 décembre.

Le directeur général de Metlink, Scott Gallacher, a déclaré que la grève n’impliquait ni Metlink ni l’opérateur ferroviaire Transdev, mais qu’elle arrêterait le système de contrôle des trains géré par Kiwirail, paralysant tout le réseau.

« Malheureusement, il est peu probable que nous puissions remplacer tous les services ferroviaires concernés par des bus, mais nous fournirons une mise à jour à ce sujet une fois que nous aurons travaillé sur la logistique », a déclaré Gallacher.

Dans la mesure du possible, les habitants de Wellington devraient envisager de travailler à domicile et de réduire leurs déplacements. Des mises à jour seraient fournies sur leur site Web, leurs réseaux sociaux et leur application. La grève n’affectera pas les bus ni le traversier East by West.

LIRE LA SUITE:
* Les travailleurs de KiwiRail en grève pendant deux jours en décembre en faveur d’une augmentation de salaire
* Les cheminots votent pour une grève nationale contre l’augmentation des salaires
* Le syndicat demande un audit des trains KiwiRail au milieu des problèmes de travail forcé

Le secrétaire général du Syndicat des transports ferroviaires et maritimes, Wayne Butson, a déclaré que les cheminots étaient des travailleurs essentiels qui ont joué leur rôle dans le maintien du pays dans la pandémie.

Andrew Gorrie/Trucs

Le secrétaire général du Syndicat des transports ferroviaires et maritimes, Wayne Butson, a déclaré que les cheminots étaient des travailleurs essentiels qui ont joué leur rôle dans le maintien du pays dans la pandémie.

Les membres des syndicats des transports ferroviaires et maritimes feront grève pendant deux jours dans les îles du Nord et du Sud, pour soutenir une demande d’augmentation de salaire de 8% après aucune augmentation de salaire en 2020.

Le secrétaire général du Syndicat des transports ferroviaires et maritimes, Wayne Butson, a déclaré que le syndicat avait signifié à l’entreprise publique KiwiRail le préavis de grève le 18 novembre.

Les membres de l’île du Sud prévoyaient de faire grève le 16 décembre et les membres de l’île du Nord le lendemain. Comme les fonctions de contrôle des trains pour l’ensemble du pays sont situées dans l’île du Nord, l’île du Sud serait affectée les deux jours.

Butson a déclaré que la décision de faire grève était soutenue par une large majorité des membres du Syndicat des transports maritimes.

Il dit que la haute direction de KiwiRail a reçu d’énormes bonus au cours de l’exercice 2020/2021. Butson a fait valoir que les travailleurs devraient partager les récompenses pour les énormes tonnages déplacés pendant le verrouillage.

Travailleurs du Syndicat des transports ferroviaires et maritimes de PrimePort Timaru après avoir voté en faveur d'une grève.

Fourni

Travailleurs du Syndicat des transports ferroviaires et maritimes de PrimePort Timaru après avoir voté en faveur d’une grève.

Les cheminots étaient des travailleurs essentiels, a déclaré Butson, qui avait joué un rôle dans le maintien de la Nouvelle-Zélande à travers la pandémie.

« Les cheminots sont très conscients de l’importance de leur travail pour les besoins de transport de la Nouvelle-Zélande et ont pris cette mesure parce qu’il n’y a pas eu d’offre acceptable de la part de la direction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *