Les Lakers terminent leur road trip avec une défaite éclatante contre Thunder, abandonnant une avance à deux chiffres


L'attaquant des Los Angeles Lakers LeBron James, à droite, tient le ballon en tant que garde du Thunder d'Oklahoma City.

Il y a la vérité et puis il y a la vérité. Lakers croire.

Jeudi contre le Thunder était le quatrième et dernier match d’un road trip qui a duré moins d’une semaine, mais à la façon dont leurs os craquaient et leurs paupières pendaient lourdement, c’était comme la fin d’un travail beaucoup plus long.

Le 133-110 défaite signifiait que l’équipe terminait .500 lors du voyage, la mesure acceptée du succès pour tout road trip NBA. Mais après se faire fumer à Philadelphie et un blitz contre le Thunder, il serait difficile de qualifier cela de succès.

Et puis il y a les vibrations, celles immaculées qui a commencé à Cleveland laissant place à une frustration manifeste à Philadelphie et à une contrariété visible jeudi contre le Thunder.

La leçon, s’il y en a une, a été la suivante : en 20 matchs, les Lakers ont été assez bons plus de la moitié du temps. Mais ils ont rarement, voire jamais, été formidables.

Anthony Davis a eu 31 points et 14 rebonds, James Lebron a récolté 21 points, 12 rebonds et six passes décisives, et D’Angelo Russell et Austin Reaves combiné pour 30 points, mais les Lakers n’ont jamais réussi à s’arrêter systématiquement contre une équipe qui jouait plus vite et plus fort.

Ils ont eu des moments jeudi, jouant lors de la deuxième nuit consécutive.

Davis a attaqué la recrue du Thunder Chet Holmgren dès le saut, Russell a sondé la défense et les Lakers ont pris une avance à deux chiffres.

Mais qu’il s’agisse de la fatigue ou des problèmes récurrents tout au long de l’année, la donne s’est violemment inversée.

Les Lakers n’ont pas pu contenir Shai Gilgeous-Alexandre, Cam rougeâtre incapable de jouer un match après son retour d’une blessure à l’aine. Et tandis que l’entraîneur Jambon Darvin a été optimiste quant à Rui Hachimura (récemment équipé pour un masque de protection) et Jarred Vanderbilt (en route vers ses débuts dans la saison), aucun des deux joueurs n’était disponible jeudi.

Jaxson Hayes Il n’a pas non plus pu y aller, une blessure au coude qu’il a subie mercredi l’a empêché d’affronter le Thunder.

En désavantage numérique et à bout de souffle, les Lakers ont une fois de plus été battus sur la vitre et une fois de plus en transition, de multiples possessions se terminant par l’échec de James à traverser au milieu du terrain alors qu’il saisissait de l’oxygène.

En savoir plus: Pourquoi Josh Giddey joue-t-il pour Thunder alors que la police enquête sur une relation présumée avec un mineur ?

Les cinq partants du Thunder ont marqué au moins 12, Gilgeous-Alexander terminant avec 33 points grâce, en partie, à 10 lancers francs.

Leurs deux pires matchs, en termes de points accordés, ont eu lieu lors de ce voyage – permettant à Philadelphie de marquer 138 avant d’en céder 133 au Thunder.

Le calendrier, grâce au tournoi en cours de saison, change un peu la semaine prochaine, les Lakers ne jouant qu’une seule fois, samedi contre les Rockets, avant d’accueillir Phoenix en quarts de finale mardi.

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire sur tout ce qui concerne les Lakers.

Cette histoire a été initialement publiée dans Los Angeles Times.

Laisser un commentaire