Les jours de pluie, j’ai une bulle que j’appelle chez moi #SGUnited

[ad_1]

Souvent, j’ai l’impression que vivre à Singapour, c’est comme vivre dans une bulle. Une bulle bien abritée. J’ai donc envie de vivre des expériences différentes, ne voulant pas m’installer dans cette zone protégée.

Ainsi, avec ma nature d’esprit libre, j’erre dans le monde pour apprendre différentes cultures, rencontrer de nouvelles personnes, élargir mon esprit et expérimenter la vie.

Un enfant sauvage

Alors je me vois comme un enfant volontaire de la nation ; celui qui essaie toujours de s’enfuir. Où que j’aille, je peux être aussi sauvage et rebelle que possible parce qu’à la fin de la journée, je sais que je peux retourner dans ce port sûr. À mon retour, Singapour est une mère qui m’accueille à bras ouverts et m’accepte finalement telle que je suis.

C'est la bulle que j'appelle chez moi

Je ne suis pas la personne la plus patriotique du pays, mais cela ne veut pas dire que je l’aime moins. Comme la plupart des familles, je lutte avec la relation amour-haine. Mais quoi qu’il arrive, je sais que ma racine est ici.

Économiser pour les jours de pluie

Les décennies que nous avons investies dans l’édification de la nation n’étaient pas seulement la façade de Singapour que nous présentons au monde. Au fil des ans, nous avons également accumulé nos réserves nationales.

Il y a eu d’innombrables occasions où nous nous sommes demandé quand pouvons-nous retirer notre argent des réserves. Est-il encore temps ? C’est pour les jours de pluie, a dit le gouvernement.

Réserves nationales pour les jours de pluie

Cela nous amène à nous demander combien d’argent se trouve dans nos fonds réservés. Nous nous demanderons si l’argent a déjà été gaspillé en raison d’une mauvaise prévision des investissements. Vous ne pouvez pas blâmer un Singapourien d’entretenir de telles pensées puisqu’il n’a jamais divulgué le montant réel.

Depuis l’indépendance, nous avons réussi à naviguer à travers différentes crises. De la crise financière asiatique en 1997 au SRAS en 2003 et à la crise financière mondiale en 2009.

2009 a été l’année où nous avons puisé pour la première fois dans notre réserve nationale pour sauver notre économie.

Aujourd’hui marque l’histoire comme la deuxième fois que nous mettons la main au fond de nos poches en tant que ministre des Finances, M. Heng Swee Keat a annoncé un budget de résilience Covid-19 de 48 milliards de dollars singapourien pour aider à sauver des emplois et apporter un soutien financier pour aider les Singapouriens.

Budget 2020 pour la résilience au Covid-19

Ce budget vise à soutenir les travailleurs et à protéger leurs moyens de subsistance, à soutenir les indépendants, à offrir un soutien financier aux familles, à soutenir les entreprises leur permettant de rester à flot et à soutenir les secteurs touchés par le CoVid-19.

Naturellement, cela m’inquiète car je suis en tête du peloton en recevant le premier coup. J’ai fait le choix consciencieux d’être indépendant sachant que je prends le risque sans aucune sécurité d’emploi. Je suis reconnaissant du fait que dans des moments difficiles comme celui-ci, le gouvernement agisse rapidement en offrant ce budget de résilience 2020 couvrant également les pigistes.

Alors que les aumônes aideront à alléger la charge financière, d’un autre côté, je n’ai pas l’habitude d’être à la fin car ce n’est pas non plus un petit montant.

Vous pouvez affirmer que c’est légitimement notre argent, nous ne devrions donc pas être pai seh* de le reprendre. Depuis notre plus jeune âge, nous avons subi un « lavage de cerveau » pour gagner notre vie. Nous avons appris à ne pas dépendre du gouvernement ou de quiconque pour les aumônes. Ainsi, chaque Singapourien travaille dur pour notre argent.

Pour l’instant, chaque petit geste compte.

#SGUnited

Avec l’économie mondiale en danger et les gens sont invités à rester chez eux à grande échelle, c’est une période étrange où personne n’a connu auparavant. Nous naviguons également sur l’inconnu alors que nous apprenons de nouvelles informations sur le virus jour après jour.

Depuis janvier, nos autorités travaillent d’arrache-pied pour maîtriser la situation du CoVid-19. Certains prennent les décisions difficiles en mettant en œuvre des mesures pour contrôler la propagation du coronavirus, tandis que d’autres veillent à ce que nous ayons suffisamment de nourriture et des supermarchés bien approvisionnés. Sans oublier ceux qui ont contribué à la constitution de notre budget supplémentaire.

Notre équipe médicale de première ligne affronte de front notre ennemi invisible tandis que de nombreux héros méconnus travaillent dans l’ombre. Par exemple, les personnes qui recherchent les contacts, les personnes qui persévèrent sur les mystères des nouveaux clusters et les équipages des compagnies aériennes qui ramènent nos employés du monde entier et bien d’autres encore ! Chacun contribue d’une manière ou d’une autre. #SGUnited

Les temps difficiles ne durent pas mais les gens durs le font

Le cabinet des ministres n’a pas connu l’indépendance de Singapour, les premiers jours de l’édification de la nation et les jours où Singapour essaie de se démarquer sur la scène mondiale. Cependant, ils prouvent leurs capacités et affichent des qualités de leadership alors que nous continuons à combattre ensemble cet ennemi invisible en tant que nation.

Si M. Lee Kuan Yew est toujours en vie, il serait très fier de notre peuple.

Personne ne sait à quel point ni combien de temps cette pluie va durer. Tout ce que je sais, c’est que c’est le jour pluvieux dont parle le gouvernement. Et c’est la période pour laquelle nous nous préparions.

C’est une bulle que j’appelle chez moi

En mettant nos différences de côté, aujourd’hui, je me présente comme un fier Singapourien. Ce Singapourien qui vit à l’intérieur de la bulle. Heureux d’être dans cette bulle qui m’abrite des orages. Quand l’orage est passé, le ciel est clair, regarde-moi voler. Je partirai là où mon cœur (et mon portefeuille) me mènera. Peu importe où je serai, je sais que je reviendrai dans cet endroit que j’appelle chez moi.

Je m'envolerai de la bulle sûre après la tempête de Covid-19.  #SGUnited

* un sentiment de honte

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire