Les itinéraires de croisière révisés pour éviter les attaques contre les navires en mer Rouge


Le navire Resilient Lady de Virgin Voyages emprunte le long chemin de retour depuis la Nouvelle-Zélande, pour éviter de naviguer via la mer Rouge.

Virgin Voyages et Carnival International font partie des compagnies de croisière qui interdisent les traversées de la mer Rouge, dans un contexte d’attaques continues contre la navigation.

Le Resilient Lady de Virgin, qui quittera l’Australie et la Nouvelle-Zélande le mois prochain pour l’été nordique, a révisé son repositionnement du 27 mars. Le Resilient Lady naviguera désormais via Cape Town, en Afrique du Sud, jusqu’à Athènes via Barcelone le 7 mai, au lieu de naviguer via Singapour, Dubaï et le canal de Suez.

Un porte-parole de la marque de croisière Virgin a déclaré que la sécurité des passagers et de l’équipage était leur priorité absolue.

« Comme beaucoup d’autres marques de croisières, nous suivons de près le conflit actuel au Moyen-Orient, en contactant régulièrement des experts en sécurité mondiale pour examiner les impacts sur les voyages de repositionnement prévus pour Resilient Lady en 2024.

« Nous restons préoccupés par une escalade potentielle dans cette partie du monde au cours des 12 prochains mois et par le risque que cela représente pour la sécurité du passage à travers la région. »

La compagnie de croisière a déclaré que les clients ayant réservé le passage initial avaient garanti les croisières sur le nouvel itinéraire ou optaient pour un crédit de croisière ou un remboursement complet, en fonction du coût de leur navigation initiale.

Depuis l’année dernière et la guerre entre Israël et le Hamas, les navires naviguant sur la mer Rouge ont été touchés par les attaques des rebelles Houthis sur les côtes du Yémen. Ils continuent d’attaquer le transport maritime sur les voies maritimes très fréquentées reliant la Méditerranée et l’océan Indien, utilisées par les navires de croisière et les cargos.

La décision de Virgin de quitter la mer Rouge intervient après que Carnival Corp, société mère d’un certain nombre d’opérateurs de croisières, ait déclaré qu’elle modifiait une douzaine d’itinéraires pour éviter les eaux troubles.

Cette décision détourne les navires des lignes Carnival, Princess et Holland America, entre autres, vers l’Europe pour l’été prochain.

Malgré le détournement de milliers de milles marins autour de l’Afrique, Carnival affirme que les détournements n’ont pas affecté l’appétit pour les croisières à l’autre bout de longs repositionnements.

« La société n’a pas constaté d’impact sur les tendances des réservations en raison de la situation en mer Rouge et n’a pas d’autres transits en mer Rouge avant novembre 2024 », a déclaré la société dans un communiqué.

MSC a également annulé les traversées sur le MSC Virtuosa et le MSC Opera qui devaient passer par Dubaï en janvier, en raison du manque « d’itinéraires alternatifs appropriés ».

De même, Silverseas a annulé plusieurs traversées à bord du Silver Moon, visitant Mascate, Oman et Dubaï en raison des défis opérationnels liés à la navigation depuis la Grèce jusqu’à l’océan Indien.

Laisser un commentaire