Les grues de volley-ball ont escaladé des hauteurs mais peuvent faire mieux

[ad_1]

Par EMANZI NDYAMUHAKI

Que l’équipe ougandaise masculine de volley-ball ait fait ses débuts au Championnat d’Afrique des nations de volley-ball de la CAVB qui vient de s’achever est un exploit en soi.
Que l’équipe ait fini cinquième sur les 16 équipes est encore une meilleure histoire à raconter.

Dominés par des joueurs cherchant toujours à s’imposer sous les couleurs nationales, les Cranes ont enregistré une fiche de 4-2 et se sont classés au premier rang par rapport à leurs homologues d’Afrique de l’Est et ont battu le Rwanda 3-1 pour quitter la scène sur un bon pied.

L’équipe a quitté l’Ouganda avec pour objectif de sortir du groupe A et de se qualifier pour les quarts de finale, ce qu’elle a réalisé bien que différentes voix dans le camp pensent que même se qualifier pour les demi-finales était réalisable.
Les Grues ont fait un travail léger sur le Burkina Faso 3-1 et le Burundi 3-0 pour se qualifier pour les quarts avec un match à perdre.

Ce match, contre des voisins et rivaux rwandais, a été perdu de manière dramatique et a laissé les Cranes incrédules face à certains appels clés faits par l’arbitre dans la nuit.
L’Ouganda a commencé son affrontement en quart de finale avec l’Égypte de bonne humeur et a remporté le premier set, mais s’est évanoui par la suite pour abandonner le match et se concentrer sur les matchs de classement pour les positions 5-8.

Une victoire 3-1 sur la RD Congo et un score similaire contre le Maroc ont offert à l’Ouganda une cinquième place et des célébrations folles sur le sol rwandais.

Machine à marquer Okello
L’adversaire ougandais Daudi Okello a perdu un certain nombre de points dans la surface de service mais les a rattrapés avec un taux de réussite élevé de son attaque.

Publicité

Qu’il s’agisse de démonter le bloc, d’aller chercher la ligne ou au-dessus du bloc, Okello a trouvé le moyen de marquer des points et a été le meilleur buteur du tournoi avec 142 points.

George Aporu, qui est généralement l’autre option mortelle en attaque, avait beaucoup à faire avec la réception, mais Okello a continué à marquer des points.

L’ancien MVP de la ligue, qui a maintenant joué au Rwanda, en Europe et en Asie, devrait jouer pour le KAVC localement, mais sa performance au championnat devrait attirer des offres au-delà des frontières.

Brillant avenir
Des noms tels que Gideon Angiro, Allan Ejiet, Marino Oboke, Johnson Rukundo, Samuel Engwau, Bernard Malinga et Jonathan Tumukunde brossent un bon tableau de l’avenir des Volleyball Cranes.

Seuls George Aporu, Smith Okumu et Dickens Otim ont fait partie de l’équipe depuis longtemps et le reste sera là pour quelques années à venir.

« La plus grande réussite pour nous est que nous avions une jeune équipe et c’est une bonne visibilité pour eux », a déclaré le conseiller technique des équipes nationales Nason Bwesigye à SCORE.

Même avec des noms comme Ivan Ongom, Cuthbert Malinga et Savior Atama absents de l’équipe, ceux qui ont obtenu le feu vert se sont bien rendus compte d’eux-mêmes.
Le passeur de Nemostars Moses Odeke est l’autre visage qui manquait à cause des engagements professionnels.

« Un certain nombre de joueurs ont gagné en confiance par le simple fait qu’ils ont pu jouer », a déclaré le capitaine de l’équipe Aporu.

Mauvais de la boîte de service
Pour concourir à ce niveau, une équipe doit être très efficace dès le carré de service pour donner du travail aux adversaires à la réception.

Pour l’Ouganda, cependant, le service difficile compliqué n’a pas fonctionné principalement pour des joueurs comme Daudi Okello, Aporu et Allan Ejiet.

Lors du dernier match de la compétition pour les Cranes, Okello et Aporu étaient passés à un service plus prudent pour éliminer les erreurs des matchs précédents.

Les deux défaites, contre le Rwanda lors du dernier match de groupe et l’Egypte en quart de finale, pourraient principalement être attribuées à un service médiocre.
« Nous avons commis beaucoup d’erreurs directes, en particulier à cause de notre service », a déclaré l’entraîneur-chef Shilla Omuriwe Buyungo à SCORE après la défaite contre l’Égypte.

Les malheurs de la réception
L’Ouganda a toujours eu du mal à recevoir le ballon et le cas n’était pas différent contre une bonne opposition à Kigali, au Rwanda.
Yves Mutabazi du Rwanda a été le premier à mettre la réception de l’Ouganda à l’épreuve et ils ont échoué le test alors que le Rwanda a remporté le dernier match du groupe A pour dominer le groupe.

Contre le Rwanda et l’Egypte, les Grues ont eu du mal à obtenir une bonne passe sur le premier ballon.
George Aporu, Gideon Angiro et Emmanuel Elanyu ont tous eu du mal à contenir le dur service et à nourrir le passeur Smith Okumu avec une bonne passe.

L’accueil a été bien meilleur de la part de l’équipe lors de la cinquième place des playoffs et cela a permis à Okumu de nourrir ses attaquants ce jour-là.
Pas de spectacle pour les dames

Le championnat féminin s’est déroulé à mi-chemin de celui des hommes et se terminera demain.
Cependant, alors que les Volleyball Cranes célèbrent la cinquième place, l’équipe féminine n’a pas pu se rendre au Rwanda en raison de contraintes financières.

Le directeur technique de la Fédération ougandaise de volleyball, Tony Lakony, a déclaré à ce journal que la fédération devait choisir quelle équipe financer car l’argent à sa disposition n’était pas suffisant.
« Il s’agissait de choisir en raison des ressources », a-t-il déclaré.

Il admet cependant que manquer le tournoi laisse les Lady Volleyball Cranes derrière leurs homologues régionales et qu’elles devront maintenant rattraper leur retard.

« Cela nous laisse loin derrière dans la région, mais nous visions le Kenya et l’Égypte »,
Le Kenya et l’Ouganda pourraient ne plus être les seules forces à prendre en compte étant donné que le Rwanda a déjà naturalisé certains joueurs pour compléter le talent local.

Tunisie dominante
Champions d’Afrique des clubs masculins
Espérance
Champions d’Afrique des clubs féminins
CF Carthage
Champions d’Afrique des nations messieurs
Tunisie
Équipe d’Afrique masculine à Tokyo 2020
Tunisie

Championnats d’Afrique Hommes
LAURÉATS

Meilleur serveur Arthur Kody CMR
Meilleur Bloqueur Voukeng Mbativou CMR
Meilleur passeur Khalid Ben Slimane TUN
Meilleur attaquant Wassim Ben Tara TUN
Meilleur receveur Zouheir Elgraoui MAR
Meilleur Libéro Mohamed Reda EGY
MVP Mo El Hachdadi MAR

Classements
Comment ils ont fini

1.Tunisie
2.Cameroun
3.Égypte
4.Maroc
5.Ouganda
6.Rwanda
7.Nigéria
8.RD Congo
9.Kenya
10.Mali
11.Burundi
12.Niger
13.B. Faso
14.S. Soudan
15.Éthiopie
16.Tanzanie

Classement mondial FIVB – Top 10 des équipes africaines masculines

14.Tunisie
19.Égypte
26.Cameroun
33.Algérie
39.Maroc
46.République du Congo
65. Kenya
72.Tchad
73.Ouganda 74.RD Congo

[email protected]

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire