Les Émirats arabes unis espèrent une croissance économique de 5 % à 6 % en 2022 et au-delà


DUBAÏ, 28 mars (Reuters) – Les Émirats arabes unis (EAU) espèrent que l’économie connaîtra une croissance de 5 à 6 % cette année alors qu’elle se remet de la pandémie, et au même rythme au cours des prochaines années pour aider à doubler la l’économie d’ici 2031, a annoncé mercredi son ministre de l’Economie.

« Le monde entier se redresse et je pense que nous sommes dans une phase de reprise après la pandémie, (mais) prévoir également la croissance cette année est un défi », a déclaré Abdulla Bin Touq Al Marri à Reuters en marge de la conférence « Investopia » à Dubaï, faisant référence à la guerre russo-ukrainienne et aux prix du pétrole.

Lorsqu’on lui a demandé si l’économie croîtrait également de 5 à 6 % en 2022, il a répondu « c’est ce que j’espère, nous sommes très ambitieux, très positifs… Nous voulons doubler notre économie d’ici 2031 ».

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

S’inscrire

Le FMI s’attend à ce que l’économie des EAU connaisse une croissance de 3 % cette année après une croissance de 2,1 % en 2021.

L’économie non pétrolière des EAU a bénéficié des dépenses publiques, de la croissance du crédit et de l’amélioration du climat des affaires, et l’accueil de l’EXPO universelle de Dubaï a stimulé le tourisme.

Interrogé sur son point de vue sur les Russes qui cherchent à investir aux Émirats arabes unis, il a déclaré que le pays respecterait le droit international en ce qui concerne les investissements russes.

« Nous sommes ouverts à ceux qui ne sont pas contre le droit international », a-t-il déclaré.

Selon de nombreuses sociétés immobilières, les riches Russes investissent de l’argent dans l’immobilier en Turquie et aux Émirats arabes unis, cherchant un refuge financier à la suite de l’invasion de l’Ukraine par Moscou et des sanctions occidentales. Lire la suite

Les États-Unis et leurs alliés ont imposé plusieurs séries de sanctions, notamment aux plus grands prêteurs du pays et au président Vladimir Poutine, depuis que les forces russes ont envahi l’Ukraine le 24 février lors du plus grand assaut contre un État européen depuis la Seconde Guerre mondiale.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

S’inscrire

Reportage de Saeed Azhar, édité par William Maclean

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire