Les dépenses des ménages marquent leur première baisse en 6 mois



REUTERS/Thomas White/Illustration/Photo d’archive

TOKYO (Jiji Press) – Les dépenses des ménages japonais en novembre 2022 ont chuté de 1,2% par rapport à l’année précédente en termes réels corrigés de l’inflation, marquant la première baisse en six mois, ont montré mardi les données du gouvernement.

La baisse reflète en grande partie une baisse continue des dépenses en produits alimentaires, en particulier en boissons alcoolisées.

Les dépenses des ménages de deux membres ou plus se sont élevées en moyenne à 285 947 yens en novembre, a indiqué le ministère de l’Intérieur et des Communications.

La demande de vêtements d’hiver comme les manteaux et les appareils de chauffage a également chuté en raison du temps plus chaud, ce qui a réduit les dépenses globales.

« Les dépenses réelles de consommation hors effets de facteurs spéciaux tels que les conditions météorologiques ont chuté de 0,4% », a déclaré un responsable du ministère.

Au sujet de l’impact de la flambée des prix sur la consommation, le responsable a déclaré : « Bien que nous ne puissions pas dire que [the rising prices] sont le facteur principal à partir de maintenant, nous suivrons la situation de près.

Les dépenses en produits alimentaires ont chuté de 2,9 %, bien plus qu’une baisse de 0,4 % en octobre de l’année dernière.

Les dépenses en boissons alcoolisées ont chuté de 8,2 %, restant faibles après un bond de dernière minute de la demande de bière et de quasi-bière avant les hausses de prix d’octobre.

Les dépenses en produits de la pêche ont chuté de 13,4 %, principalement en raison de la hausse des prix du thon et du saumon, tandis que celles en produits céréaliers, dont le pain et le riz, ont chuté de 6,8 %.

D’autre part, les dépenses en téléviseurs ont bondi de 55,9 % en raison de la demande de remplacement stimulée par la Coupe du monde de football au Qatar, où le Japon a atteint les huitièmes de finale.

Les dépenses en voyages à forfait intérieurs ont augmenté de 63,2 % grâce au programme national de rabais sur les voyages du gouvernement lancé en octobre.

Les dépenses nominales des ménages, non corrigées de l’inflation, ont augmenté de 3,2 %.

Laisser un commentaire