L’équipe de dégustation à l’aveugle entièrement féminine du Kenya vise à entrer dans l’histoire

[ad_1]

L’équipe kenyane qui se rendra aux championnats du monde de dégustation à l’aveugle en Champagne le mois prochain est la première équipe entièrement féminine des dix ans d’histoire de la compétition.

Crédit : Instagram/teamwinekenya

Le concours, remporté l’an dernier par la Hongrie, se déroulera en octobre prochain dans la maison de champagne Ayala à Aÿ. Les équipes doivent déguster une douzaine de vins et déduire le cépage, la région, le producteur et le millésime de ce qui se trouve dans le verre – leurs réponses sont ensuite notées et l’équipe avec le plus de points remporte la couronne.

Il a déjà été dominé par des hommes européens, mais l’équipe du Kenya est prête à provoquer la surprise. Joy Adero Ochola, Soraiya Ladak, Melissa Mwende, Beverly Mbaika et l’entraîneur Victoria Mulu-Munywoki se sont chacune retrouvées fascinées par le vin à travers différents chemins.

Parler avec Business Daily Afrique, Ladak a déclaré: « Le vin m’a trouvé. Je faisais quelque chose de différent. Je travaillais pour l’ONU, et une grossesse plus tard, j’avais un bouquet et un palais très améliorés qui m’ont bien servi dans ma découverte du vin. J’ai arrêté et je me suis lancé à fond dans le vin. Elle est maintenant la gérante de The Wine Shop à Nairobi.

Mulu-Munywoki expliqué que l’équipe avait été défavorisée dans la société : « Nous avons surtout eu l’enfance traditionnelle des filles africaines qui devaient assumer beaucoup de rôles tandis que nos frères avaient les pieds sur terre… Mais aller au marché et faire la cuisine a donné nous sens qui sont très à l’écoute. Nous sommes également habitués à travailler plus dur pour les choses.

Mais, bien que le Kenya ne soit pas encore une destination viticole majeure (bien qu’il s’agisse d’un marché d’exportation majeur pour le vin sud-africain), Mulu-Munywoki a fait valoir que la nouveauté de l’équipe dans le monde du vin pourrait s’avérer un atout : « Certains membres de l’équipe n’ont de vin dans leur vie que depuis quelques années, ce qui signifie aussi que nos palais sont frais. La fatigue alcoolique est une réalité ».

Bien qu’elle espère certainement bien faire, l’équipe du Kenya a tempéré ses attentes, comme l’a expliqué Mulu-Munywoki : « Nous avons la chance de goûter des vins incroyables avec les meilleurs de notre domaine et de voir des vignobles français que nous n’avons jamais lu ou vu sur télévision… Il n’y a rien de mal qui puisse arriver.

Cependant, à l’heure actuelle, seuls deux des vols du Kenya vers la France ont été parrainés. Une levée de fonds pour soutenir leurs efforts peut être trouvé ici.

Leur participation au concours fait suite à l’équipe zimbabwéenne de dégustation à l’aveugle, qui a fait l’objet d’un récent documentaire Ambition aveugle. Lire dbla critique du film, cliquez ici.

[ad_2]

Laisser un commentaire