L’enquête sur la disparition en 2015 du Japonais Katsushi Ohata exclut tout acte criminel


Un touriste japonais qui a disparu lors d’un voyage à vélo dans l’extrême ouest de l’Australie du Sud en 2015 n’a pas été victime d’acte criminel, a révélé une enquête du tribunal des coroners.

Katsushi Ohata, 51 ans, était en vacances en Australie lorsqu’il s’est rendu dans la ville de Ceduna et a acheté un VTT.

Il a dit au propriétaire du magasin qu’il prévoyait de faire du vélo à travers le Nullarbor et a quitté un parc de caravanes de Ceduna le 11 mars 2015.

Selon les conclusions du coroner adjoint de l’État Anthony Schapel, 10 jours plus tard, un campeur a trouvé les affaires de M. Ohata « au sommet d’une falaise surplombant l’océan Austral, à environ 50 kilomètres à l’ouest de Nullarbor ».

Parmi les effets personnels, il y avait plusieurs milliers de dollars en espèces et trois cartes bancaires qui avaient toutes été découpées en morceaux.

Il y avait aussi des pistes cyclables trouvées dans le sable qui se terminaient au bord de la falaise.

Sa mort a été qualifiée de suicide.

Malgré de longues recherches aériennes et terrestres, M. Ohata et le vélo n’ont jamais été retrouvés.

M. Schapel a déclaré qu’il s’était demandé si M. Ohata avait été victime d’un acte criminel ou avait délibérément organisé sa propre disparition, mais a déclaré que de telles possibilités étaient « fantastiques ».

Il a dit que l’on savait très peu de choses sur M. Ohata.

« Cela est dû en partie au fait que la famille de (M.) Ohata au Japon n’a pas souhaité participer à l’enquête SAPOL, malgré les efforts de diverses autorités et agences australiennes », a déclaré M. Schapel.

« Le peu de communication réussie qu’il y a eu avec la famille de M. Ohata n’a donné lieu à aucune indication qu’il était retourné au Japon. »

Le touriste japonais disparu Katsushi Ohata
Le touriste japonais Katsushi Ohata qui a été vu pour la dernière fois à Ceduna en 2015.(Fourni : police sud-africaine)

Laisser un commentaire