L’économie de Singapour augmente de 7,1% au troisième trimestre, la croissance du PIB en année pleine s’est réduite à environ 7%: MTI


SINGAPOUR : L’économie de Singapour a progressé de 7,1 % en glissement annuel au troisième trimestre 2021, dépassant les attentes, mais toujours plus lentement que la croissance de 15,2 % enregistrée au trimestre précédent.

Les analystes s’attendaient à une augmentation de 6,5% pour le troisième trimestre, selon un sondage Reuters.

Dans les données publiées mercredi 24 novembre, le ministère du Commerce et de l’Industrie (MTI) a également réduit les prévisions de croissance du PIB pour 2021 à environ 7 %, contre 6 à 7 % auparavant.

Ceci est basé sur les performances de l’économie de Singapour au cours des trois premiers trimestres de l’année, ainsi que sur les derniers développements économiques externes et nationaux, a déclaré le ministère.

La croissance du PIB au cours des trois premiers trimestres de 2021 s’est établie à 7,7 %.

Le chiffre de 15,2 % au deuxième trimestre était « en grande partie dû à la base basse » au même trimestre de 2020, lorsque le PIB a chuté de 13,3% en raison des mesures de disjoncteurs mises en place du 7 avril au 1er juin, ainsi que de la forte baisse de la demande extérieure pendant la pandémie de COVID-19.

« Ces facteurs expliqueraient également la forte croissance d’une année sur l’autre observée au deuxième trimestre 2021 pour des secteurs tels que la construction, le commerce de détail et les services de restauration (F&B) », a déclaré MTI.

Toutes les grappes du secteur manufacturier, à l’exception de la grappe de la fabrication biomédicale, ont pris de l’expansion au cours du troisième trimestre.

Le secteur manufacturier a progressé de 7,2 % en glissement annuel, après une croissance de 17,9 % au trimestre précédent.

Les clusters de l’électronique et de l’ingénierie de précision, en particulier, ont continué d’afficher une « croissance saine » dans un contexte de demande mondiale « robuste » pour les semi-conducteurs et les équipements à semi-conducteurs respectivement.

Le secteur de la construction a augmenté de 66,3 % en glissement annuel, ralentissant par rapport à la croissance de 117,5% du trimestre précédent, la production de construction des secteurs public et privé ayant augmenté.

« La forte croissance au cours du trimestre est principalement due à de faibles effets de base compte tenu de la lente reprise des activités de construction après la période des disjoncteurs l’année dernière », a déclaré MTI.

Le secteur du commerce de gros a augmenté de 5,9% en glissement annuel, mené par le segment des machines, équipements et fournitures. Cette évolution a été stimulée à son tour par les fortes ventes en gros de composants électroniques, de matériel de télécommunications et d’ordinateurs.

Le secteur du commerce de détail a augmenté de 0,7 pour cent, soutenu par une augmentation des volumes de ventes de véhicules non automobiles, même si les ventes de véhicules automobiles ont chuté en raison d’une réduction des quotas de certificats de droit (CE).

La croissance du secteur du transport et de l’entreposage a ralenti à 8,2 % en glissement annuel. Au sein du secteur, le segment du transport aérien a enregistré une forte croissance, principalement en raison d’une augmentation du nombre de passagers aériens traités à partir d’une base faible au même trimestre en 2020.

Cependant, le segment du transport par eau « a légèrement augmenté », en raison d’une croissance plus lente du volume de fret maritime manutentionné dans les ports de Singapour, a déclaré MTI.

Le secteur de l’hébergement a chuté de 4,1 pour cent par an, un renversement par rapport à la croissance de 15,8 pour cent du trimestre précédent.

« La performance du secteur a été alourdie par la faiblesse persistante des arrivées de visiteurs en raison des restrictions de voyage, même si la demande du gouvernement de chambres d’hôtel servant d’installations de quarantaine a apporté un certain soutien au secteur », a déclaré le MTI.

Le secteur de l’alimentation et des boissons (F&B) a chuté de 4,2% en glissement annuel, contre une croissance de 36,9% au deuxième trimestre.

La performance du secteur a été « négativement » affectée en raison de restrictions plus strictes en matière de restauration et d’événements au cours du trimestre, y compris les services de restauration non autorisés pendant la période de phase 2 (alerte renforcée).

« En particulier, les restaurants et les traiteurs ont connu une baisse des volumes de ventes, alors même que les volumes de ventes des établissements de restauration rapide et des cafés, aires de restauration et autres lieux de restauration ont augmenté », a déclaré MTI.

Le secteur de l’information et de la communication a progressé de 10,4 % en glissement annuel, une croissance largement tirée par le segment des services informatiques et d’information, qui a bénéficié d’une « forte » demande de solutions informatiques d’entreprise.

Le secteur de la finance et des assurances a enregistré une croissance de 9 % en glissement annuel, soutenue principalement par une expansion dans le segment des assurances.

Le secteur immobilier a progressé de 16,8 % en glissement annuel, principalement soutenu par le segment de l’immobilier résidentiel privé. Cependant, les performances du segment de l’immobilier commercial « ont continué d’être lentes », a déclaré MTI.

Le secteur des services professionnels a progressé de 4,4 % en glissement annuel. La croissance a été principalement soutenue par les secteurs de l’architecture et de l’ingénierie, des tests et analyses techniques, ainsi que d’autres segments des services professionnels, scientifiques et techniques.

Le secteur des services administratifs et de soutien a reculé de 1,3 % en glissement annuel. Au sein du secteur, le segment de la location et du crédit-bail s’est contracté en raison des restrictions de voyage affectant la location et le crédit-bail de matériel de transport aérien.

Les « autres industries de services » ont progressé de 4,4 % en glissement annuel.

Au sein du secteur, les segments de l’éducation, de la santé et des services sociaux, de l’administration publique et de la défense, ainsi que les « autres » ont progressé.

Les segments « autres » dans les autres industries de services comprennent les organisations de membres, la réparation d’ordinateurs, de véhicules et d’articles personnels et ménagers, ainsi que d’autres activités de services personnels telles que les soins personnels, les mariages et les funérailles.

Cependant, le segment des arts, des spectacles et des loisirs s’est contracté. Cela était dû à la réintroduction des mesures de la phase 2 (alerte renforcée), à ​​l’assouplissement progressif des restrictions par la suite, ainsi qu’à la lente reprise des arrivées de visiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *