Le superyacht de 100 millions de dollars de Steel Mogul se dirige vers la Turquie malgré les sanctions: rapport


  • Un superyacht de 100 millions de dollars appartenant à l’oligarque russe Alexander Abramov se dirige vers le canal de Suez.
  • Après avoir quitté le canal de Suez, il ira probablement en Turquie, a déclaré un scientifique des données maritimes à Bloomberg.
  • La Turquie est considérée comme un refuge pour les yachts des oligarques car le gouvernement n’a pas sanctionné la Russie.

Le superyacht de 100 millions de dollars d’un oligarque russe sanctionné se dirige vers le canal de Suez, mais se dirigera probablement vers les eaux turques sûres, Bloomberg signalé.

Alexander Abramov, cofondateur du sidérurgiste russe Evraz, possède le navire de luxe de 80 mètres nommé Titan, selon Ventilateur Super Yacht.

Données de Trafic maritime, un site de suivi des navires, montre que Titan a quitté le port de Dubaï le 22 avril et naviguait au large des côtes d’Oman dans la mer d’Oman au moment de la rédaction. La destination du yacht était répertoriée comme étant le canal de Suez, en Égypte, par Marine Traffic.

Titan se rendra probablement en Turquie après avoir quitté le canal de Suez, a déclaré Jerome Weiss, scientifique des données maritimes à la société d’analyse Spire Global, à Bloomberg.

La Turquie est devenue une destination populaire pour les yachts des oligarques russes parce que le gouvernement n’a pas sanctionné la Russie pour sa guerre en Ukraine. Cela signifie que les avoirs des oligarques risquent moins d’être saisis. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déjà critiqué les sanctions imposées à la Russie, mais a également soutenu l’Ukraine.

Des yachts appartenant aux milliardaires Roman Abramovich et Oleg Deripaska ont accosté dans les ports turcs après que des sanctions ont été imposées contre les hommes. Les deux superyachts d’Abramovich, d’une valeur combinée d’un milliard de dollars, sont restés dans les eaux turques depuis fin mars.

Abramov faisait partie des 67 oligarques russes qui ont été sanctionnés par le gouvernement australien début avril pour « leur rôle dans l’invasion non provoquée, injuste et illégale de l’Ukraine par la Russie », selon un déclaration.

Le magnat de l’acier, qui a environ


valeur nette

de 7,3 milliards de dollars, selon L’indice des milliardaires de Bloombergn’a pas encore été inscrit sur les listes de sanctions des États-Unis, du Royaume-Uni ou de l’UE.

Laisser un commentaire