Le prix Nobel Wole Soyinka est de retour avec un nouveau roman après près de 50 ans

https://economictimes.indiatimes.com/magazines/panache/nobel-laureate-wole-soyinka-is-back-with-a-new-novel-after-nearly-50-years/articleshow/86607568.cms
[ad_1]

NEW DELHI : Un nouveau roman, « Chroniques du pays des personnes les plus heureuses de la planète », publié mardi, marque le retour du premier lauréat africain du prix Nobel de littérature Wole Soyinka après une interruption de près de 50 ans, a annoncé la maison d’édition Bloomsbury India. Le romancier nigérian, également connu pour ses poèmes, pièces de théâtre et essais, a écrit son dernier roman « Season of Anomy » en 1973.

Un « portrait inoubliable » du Nigeria contemporain, le dernier ouvrage de Soyinka est à la fois un « policier captivant » et un roman « fortement satirique » sur l’état de la nation.

« Brillant d’esprit et de rage dans une égale mesure et livré avec une énorme générosité d’esprit et une légèreté éblouissante de toucher, Wole Soyinka dit la vérité au pouvoir comme jamais avec un tour de force d’un maître conteur au sommet de ses pouvoirs », le ont déclaré les éditeurs dans un communiqué.

Soyinka, 87 ans, est devenu le premier écrivain africain à remporter le prix Nobel de littérature en 1986. Son premier roman, « Les interprètes », a été publié en 1965. Il a également écrit trois volumes autobiographiques « Ake : Les années de l’enfance »,  » Isara : un voyage autour de l’essai’ et ‘Ibadan’.

« Chroniques du pays des personnes les plus heureuses de la planète » a également été approuvée par le poète et romancier nigérian Ben Okri, lauréat du Booker-Prize.

« Chroniques du pays des personnes les plus heureuses de la planète » a également été approuvée par le poète et romancier nigérian Ben Okri, lauréat du Booker-Prize.

Ses pièces remarquables incluent « The Jero Plays », « The Road », « The Lion and the Jewel », « Madmen and Specialists » et « From Zia, With Love ».

« Chroniques du pays des personnes les plus heureuses de la planète » a également été approuvée par le poète et romancier nigérian Ben Okri, lauréat du Booker-Prize.

« Une folle et sauvage ébat… Une vaste danse macabre. Personne d’autre ne peut écrire un tel livre… Comme Henry James, comme Conrad, comme Nabokov… Chroniques est le plus grand roman de Soyinka… Il devrait être largement diffusé lire », a déclaré l’auteur de « The Famished Road » à propos du livre.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire