Le premier Noël de notre famille au Maroc


Mes filles insistent catégoriquement pour voir des décorations de vacances criardes, suceuses de kilowatts, élaborées en rouge et blanc, inspirées de Rudolph, Frosty et du Père Noël en même temps que tout le monde aux États-Unis – le lendemain d’Halloween. Peu importe qu’ils n’aient jamais vécu aux États-Unis. Et peu importe qu’Halloween n’ait pas été une fête « traditionnelle » partout où nous avons vécu, que ce soit en Afrique centrale ou occidentale ou, de nos jours, au Maroc. D’une manière ou d’une autre, entre les médias sociaux et les dessins animés à la télévision, mes enfants veulent leurs décorations de vacances malgré tout le travail que mon mari et moi avons consacré à les décourager au cours de la dernière décennie ou plus. Heureusement pour eux, grâce au savoir-faire de la commercialisation mondiale, le premier novembre, les magasins et les entreprises marocaines ont commencé à adopter le battage médiatique de Noël.

Ces jours-ci, les épiceries de Rabat sont remplies de rangées et de rangées de chocolats en boîte, à perte de vue : des contenants en plastique gargantuesques de M&M’s sur le thème de Noël, des chocolats raffinés à l’européenne, des allées débordant de guirlandes lumineuses, des fêtes douteuses des décorations, des costumes de Père Noël adultes surdimensionnés qui ont l’air étranges, de tristes petits sapins de Noël à la Charlie Brown, une quantité massive de guirlandes et une quantité vertigineuse de boules ornementales. Tout cela rend mes enfants heureux.

J’ai été surpris de trouver des calendriers de l’avent (d’accord, ils étaient sur le thème des Minions, mais peu importe) pour 30 dirhams marocains (3 $) chacun !

Marchés de Noël au Maroc

La saison des fêtes à Rabat a une belle touche internationale. Il y a des bazars de Noël organisés à l’extérieur dans de magnifiques jardins où vous pouvez faire vos courses toute l’année ! Beaucoup d’entre eux profitent de nobles causes à but non lucratif dans la ville et dans tout le Maroc. Les produits exposés sont souvent de belle facture et d’excellente qualité pour un prix raisonnable. De plus, l’ambiance festive est toujours un énorme attrait. Rien de mieux que de flâner dans un marché de Noël dans un jardin par un temps ensoleillé à 23 degrés.

À la maison, nous sortons les listes de musique de Noël. Chansons de vacances Teeny-bop pour mes filles. Mariah Carey pour mon mari. Nous enfilons les bonnets du Père Noël. Même le chat a maintenant le sien. Nous décorons chaque coin de notre maison pendant que mes enfants s’assurent que chaque porte a une clochette ou une guirlande fluide dessus. Enfin, notre maison est essentiellement un grand cadeau de Noël scintillant prêt à être déballé.

Les presse-agrumes se mettent dans l'esprit des fêtes et portent des bonnets de Père Noël

Traditions de Noël

Mon mari sort généralement le secret de sa grand-mère recette gaufre belge et nous gémissons tous parce qu’il lui faut littéralement toute la journée pour les réussir et il devient terriblement grincheux pendant qu’il est en mode préparation – certaines traditions de Noël ne changent jamais ! La cuisine ressemble à quelqu’un qui a jeté un sac entier de farine sous un ventilateur, puis l’a allumé à grande vitesse. Mais ensuite, nous en récoltons tous les bienfaits délicieusement délicieux par la suite, car ce sont les meilleur gaufres sur la planète et vrai Des belges en plus.

Nous peignons nos ongles avec des couleurs festives de vacances ou mieux encore, nous allons chercher une manucure et une pédicure pas chères; seulement environ 100 dirhams (10 $ au total) dans notre quartier local. Maintenant, c’est l’esprit!

Saveurs du Maroc

Nous essayons de créer un peu de plaisir de vacances qui s’intègre au pays dans lequel nous vivons. Ici au Maroc, les fraises sont de saison en décembre, ce qui en fait une gâterie sucrée parfaite. Trempés dans du chocolat, c’est le paradis ! Si je me sens ambitieux, nous essayons de faire nos propres biscuits marocains. Tout ce qui est arrosé de miel me convient parfaitement.

Nous passons également du temps avec de nouveaux amis, marocains et expatriés comme nous. Nous nous sentons redevables d’être dans un si beau pays avec alors beaucoup à voir et à faire. Voyager au Maroc est pratiquement un cadeau de vacances en soi ! Et étant des nomades mondiaux, les amis à l’étranger deviennent notre famille. Nous n’avons pas le luxe d’être proches de tantes, oncles, grands-parents et amis d’enfance. Nous développons des amitiés rapides avec d’autres personnes qui se déplacent à l’étranger et peuvent s’identifier à notre mode de vie itinérant.

Et nous sommes reconnaissants. Oh, si reconnaissant. En cette saison de don, peu importe nous sommes, nous sommes reconnaissants.

Au final, je pense qu’on peut dire qu’on n’a pas trouvé l’esprit de Noël ici à Rabat, mais au contraire, il nous a trouvés. Un non traditionnel à cela, mais ce sont peut-être les meilleurs parce qu’ils sont uniques et originaux et faits maison avec amour. Nous n’avons pas une vie à l’emporte-pièce, donc nos vacances ne seront jamais parfaites. Mais nous l’aimons ainsi. Et nous avions tout un réseau de lutins, pourrait-on dire, qui ont contribué à notre merveilleux premier Noël parfaitement imparfait au Maroc !

A propos de l’auteur

Tara Fraiture a la double nationalité anglo-américaine. Elle vit maintenant au Maroc avec son chat, ses trois enfants et son mari. Dans ses temps libres, Tara aime danser du ventre (mal) et imiter les accents (c’est une prodige, pour le plus grand plaisir de ses enfants). Tara a vécu avec bonheur au Cameroun, en Égypte, au Sénégal, au Salvador et au Qatar. Après de nombreuses années d’enseignement du français et de l’espagnol, cette nomade mondiale a trouvé sa passion (ou peut-être sa disparition) dans le journalisme indépendant et depuis, elle écrit furieusement. Et comme elle le dit, « l’écriture est moins chère que la thérapie ». L’humour fait partie de son mantra, ainsi que de trouver des histoires avec un cœur et un lien humain.

Photos de Lucas Peters. Lucas est le photographe principal et l’auteur du Guides lunaires : Maroc ainsi que Marrakech et au-delà édité par Hachette. Il a édité et contribué au Notre Maroc anthologie et aide les voyageurs de Journey Beyond Travel à vivre l’aventure de leur vie. Il vit à Tanger avec sa famille.

Laisser un commentaire