Le premier circumnavigateur solo indien lutte contre le manque de fonds pour maintenir le rêve de la Golden Globe Race en vie


New Delhi, 21 novembre Le rêve du commandant de la marine indienne à la retraite Abhilash Tomy de donner une autre chance à la Golden Globe Race (GGR), la seule compétition de yachts autour du monde sans escale en solo sans équipement moderne pour le soutien, a maintenant rencontré un barrage routier car il manque de fonds pour participer à l’événement international de voile.

Abhilash Tomy, le premier Indien à faire le tour du monde en solo sans escale en 2013, était un invité spécial et le seul participant asiatique à l’édition 2018 de la GGR.

Il avait subi de graves blessures au dos dans un accident mortel après une tempête qui a écrasé son bateau alors qu’il participait à la course représentant l’Inde en 2018. Il n’a pas pu terminer la course malgré le fait qu’il était en 3e position au moment de l’accident et plus tard. secouru par un navire français.

Notamment, la compétition n’autorisera pas le GPS, les téléphones satellites, le routage météo, les traceurs de cartes ou les pilotes automatiques. Cependant, les concurrents ne sont autorisés à utiliser la technologie qu’en cas d’urgence

Le marin de 42 ans qui a pris sa retraite prématurée de l’Indian Naval Service en janvier de cette année se préparait à participer à la Golden Globe Race-2022.

Le yacht pour la compétition lui-même a coûté environ Rs 1,5 crore, a déclaré Tomy en parlant et a révélé qu’il pourrait avoir besoin d’un total de près de Rs 4 crore pour les dépenses, y compris le voyage, la nourriture et l’hébergement.

En dehors de cela, auparavant, il n’a reçu aucun parrainage et les dépenses ont été couvertes par ses salaires et autres revenus, a déclaré le plaisancier ajoutant qu’il n’avait toujours pas remboursé ses dettes.

Grâce à une plate-forme de financement participatif en ligne, il a été collecté jusqu’à présent près de Rs 45 lakh, mais en raison des déductions telles que les impôts et autres dépenses de la plate-forme, il n’est pas possible d’obtenir la totalité du montant, a-t-il déclaré.

« J’ai approché de nombreuses organisations gouvernementales et non gouvernementales parmi le bureau du ministre en chef du Kerala, Goa Tourism et d’autres pour un soutien financier à la course. Cependant, jusqu’à présent, je n’ai pas reçu de réponse favorable », a déclaré l’ancien officier de marine.

« Alors que les jours de course approchent dans les mois, je dois obtenir les fonds le plus tôt possible. Sinon, je devrai peut-être laisser l’opportunité », a déclaré Tomy.

Il a déclaré que la GGR commencera de France en septembre 2022 et ne se terminera qu’après 10 mois de voyage couvrant 30 000 milles marins à travers les océans et revenant au point de départ.

Le 1er novembre 2012, Tomy est parti à bord du voilier de la marine INSV Mhadei de la porte de l’Inde à Mumbai. Après avoir effectué un voyage de 23 100 milles nautiques, il est revenu à Mumbai le 31 mars 2013, après avoir contourné le cap de Bonne-Espérance, le cap Horn et le cap Leeuwin.

Il est devenu le premier Indien, le deuxième Asiatique et la 79e personne à accomplir cet exploit.

Une cérémonie de réception a été donnée par le président indien de l’époque, Pranab Mukherjee, à la porte de l’Inde le 6 avril 2013.

Avis de non-responsabilité : cet article a été publié automatiquement à partir d’un flux d’agence sans aucune modification du texte et n’a pas été examiné par un éditeur

Ouvrir dans l’application

Laisser un commentaire