Le poids plume français Zarah Fairn dos Santos heureux de se battre dans le pays d’origine de sa mère à l’UFC 283


Zarah Fairn dos Santos rendra hommage à sa mère lorsqu’elle entrera dans l’octogone samedi pour affronter Josiane Nunes à UFC 283 à Rio de Janeiro, Brésil. Le poids plume français est la fille de Maria Josi dos Santos – une Brésilienne qui porte le même nom que son prochain adversaire – et d’un Marocain.

« Mon histoire est belle parce que mon retour à l’UFC est dans le pays de ma mère », a déclaré Fairn dans une interview avec MMA Fighting. « Je sais que je représente la France, mais si je gagne, cette victoire est aussi pour le Brésil. Mon équipe est du Brésil, ma mère est du Brésil. Ce combat est intéressant pour les Brésiliens parce qu’ils ne peuvent pas perdre, tu sais ? [laughs]”

Fairn a commencé sa carrière de combattante en Estonie en 2013, à l’époque où le MMA était encore illégal en France, et a signé pour participer à l’UFC six ans plus tard. Elle est 0-2 jusqu’à présent dans l’entreprise avec des défaites contre d’anciens prétendants au titre Mégan Anderson et Félicia Spenceret n’a rencontré son entraîneur actuel que lors de sa dernière semaine de combat.

Fairn a déclaré que ses entraîneurs de l’époque avaient du mal à se rendre à Norfolk, en Virginie, et qu’elle était restée seule pendant des jours à l’hôtel de l’UFC avant le match Spencer. Maizena, qui a entraîné Deiveson Figueiredo pour sa victoire dans l’événement principal Joseph Benavidezs’est rendu compte qu’elle était seule à l’hôtel et lui a proposé de l’aider.

La combattante française a déclaré qu’elle n’avait pas besoin « juste d’un entraîneur pour aller à l’UFC », mais d’une équipe qui se sent comme une famille. « Une équipe professionnelle au grand cœur », a-t-elle expliqué. Fairn a finalement décidé de déménager à Belém et de s’entraîner avec Maizena, Figueiredo et toute l’équipe.

« Je suis heureuse parce que mon histoire est spéciale », a-t-elle déclaré. « J’ai mon équipe du Brésil maintenant, et mon premier retour aux États-Unis après trois ans est au Brésil. L’équipe du champion, ‘Daico’ [Figueiredo]. C’est fou. Merci Dieu pour cela.

Fairn devait initialement affronter Nunes en avril 2021, mais a perdu du poids après avoir pris des antibiotiques pour combattre une infection pendant la semaine de combat. Des blessures et des problèmes l’ont empêchée de concourir plusieurs fois par la suite, mais le destin l’a amenée au Brésil.

« Je suis vraiment, vraiment heureuse de combattre Josiane », a déclaré Fairn, qui a dit qu’elle remerciait l’UFC de ne pas l’avoir laissée partir pendant les périodes difficiles. « Je sais que ce n’est pas facile quand on reste longtemps sans se battre. Ce n’est pas facile mentalement, mais, pour moi, ça n’a pas de sens parce que si tu veux te battre dans ton cœur, tu veux rentrer dans la cage, tu connais le risque que tu as. Je me prépare vraiment bien. S’entraîner avec ma nouvelle équipe n’est pas facile. Me tuer tous les jours. Mais c’est trop facile pour moi d’entrer dans la cage.

L’un des rares poids plumes sous contrat avec la promotion, Nunes a une fiche de 9-1 en tant que combattant professionnel après des victoires consécutives dans l’octogone sur Béa Malecki et Ramona Pascual. L’arrivée de Malecki lui a également valu une prime de performance de 50 000 $.

« Ce combat sera intéressant car Josiane Nunes a débuté à l’UFC et a remporté une très bonne victoire », a déclaré Fairn. « Cette fille est vraiment forte, a trop de pouvoir. C’est petit, la taille, mais ce n’est pas important pour moi, petit ou grand. C’est une battante et je respecte la battante. Elle est à l’UFC et a remporté des combats à l’UFC. Je respecte ça. C’est un bon combat pour moi.

Laisser un commentaire