Le patriarche œcuménique Barthlomew à Ground Zero pour l’inauguration de l’église Saint-Nicolas (VIDEO)

[ad_1]

Le patriarche œcuménique Barthlomew a dirigé hier une cérémonie de bénédiction pour l’inauguration de l’église grecque orthodoxe Saint-Nicolas reconstruite à Ground Zero à New York.

Le patriarche était accompagné de l’archevêque Elpidophoros d’Amérique et du métropolite Emmanuel de Chalcédoine, et a été accueilli par une garde d’honneur de gréco-américains qui servent dans les garde-côtes et la police de New York. La cérémonie a également réuni des membres distingués de la communauté gréco-américaine, des hommes politiques américains et des proches des victimes des attentats terroristes du World Trade Center le 11 septembre 2001.

Lors de la cérémonie émouvante sur le site de Ground Zero, le patriarche a béni des objets religieux qui ont été récupérés de l’église d’origine en ruine.

NEW YORK : le patriarche œcuménique Barthlomew à Ground Zero pour l'inauguration de l'église Saint-Nicolas (VIDEO) 2La mission patriarcale a également apporté une relique de Saint-Nicolas du mont Athos en Grèce, qui a été placée par le patriarche au centre du maître-autel à l’intérieur de l’église. De plus, Bartholomew a enlevé les vêtements qu’il portait, les a signés et les a donnés à l’église.

L’église Saint-Nicolas et sanctuaire national, du nom du saint patron des marins, a commencé ses services en 1922 et était un important point de référence symbolique pour les migrants grecs qui, au début du XXe siècle, sont arrivés à Ellis Island, le centre d’accueil des migrants des États-Unis. .

La nouvelle église a été conçue par le célèbre architecte Santiago Calatrava et est située à côté de Liberty Park, près du monument et du musée du 11 septembre. Sa rénovation a coûté 85 millions de dollars, provenant principalement de dons.

En plus d’être une église orthodoxe grecque centrale dans la ville de New York, Saint-Nicolas est le seul temple religieux à proximité du One World Trade Center et sera ouvert aux personnes de toutes religions et sectes. Sa construction et ses caractéristiques en font la deuxième église après la cathédrale nationale de Washington qui fonctionnera comme un sanctuaire national aux États-Unis.

L’église Saint-Nicolas ouvrira pour les services la semaine prochaine.


RESSOURCE | À PROPOS DE L’ÉGLISE GRECQUE ORTHODOXE SAINT NICOLAS

L’église orthodoxe grecque Saint-Nicolas, officiellement l’église orthodoxe grecque Saint-Nicolas et sanctuaire national, est une église et un sanctuaire en construction dans le World Trade Center de Manhattan, à New York. Il est administré par l’archidiocèse grec orthodoxe d’Amérique et est développé par l’autorité portuaire de New York et du New Jersey, sur la base de la conception de l’architecte espagnol Santiago Calatrava. L’église devrait être achevée en avril 2022, coïncidant avec la Semaine sainte orthodoxe, et sera consacrée le 4 juillet 2022.

Saint-Nicolas remplacera l’église d’origine du même nom qui a été détruite lors des attentats du 11 septembre 2001 – le seul lieu de culte et le seul bâtiment à l’extérieur du complexe d’origine du World Trade Center à être complètement détruit.[4][note 1] La nouvelle église est située dans Liberty Park, surplombant le mémorial et musée national du 11 septembre. Son architecture s’inspire des influences byzantines, à savoir l’église du Sauveur et de Sainte-Sophie à Istanbul, ainsi que du Parthénon à Athènes.[5][6] En plus de servir de paroisse grecque orthodoxe, Saint-Nicolas est officiellement conçu comme une « Maison de prière pour tous les peuples » qui fonctionnera comme un sanctuaire national et un centre communautaire, intégrant un espace de deuil laïc, une salle sociale et divers programmes éducatifs et programmes interreligieux.

Initialement prévu pour ouvrir en 2016, les efforts de reconstruction de Saint-Nicolas ont été entravés par des retards, des dépassements de coûts et des allégations d’irrégularités financières. En 2019, l’association à but non lucratif Friends of St. Nicholas a été fondée pour aider à mener à bien le projet, qui s’est poursuivi sous les auspices de l’archevêque nouvellement élu Elpidophoros. L’église a été partiellement ouverte pour un service commémoratif commémorant le 20e anniversaire des attentats du 11 septembre.

Des immigrants grecs ont fondé la congrégation de l’église orthodoxe grecque Saint-Nicolas en 1916. Les paroissiens ont d’abord adoré dans la salle à manger d’un hôtel de la rue Morris appartenant à Stamatis Kalamarides. En 1919, cinq familles ont amassé 25 000 $ pour acheter un nouvel emplacement pour l’église, une taverne de trois étages située au 155, rue Cedar, initialement construite dans les années 1830 comme maison privée. La structure modeste a été convertie en église et dotée d’un quatrième étage, organisant des services de culte en 1922.

Saint-Nicolas ne mesurait que 6,7 m de large, 17 m de long et 11 m de haut. C’était à l’origine une ancienne église de calendrier, mais en 1993, elle a commencé à organiser des services le mercredi selon le calendrier grégorien. Il se distinguait par sa petite taille, son emplacement inhabituel et sa juxtaposition avec les grands gratte-ciel modernes de la région – tous les autres bâtiments adjacents avaient été démolis, laissant l’église entourée sur trois côtés par un parking.

Avant les attaques, l’église avait une congrégation dévouée d’environ 70 familles dirigée par le père John Romas. Le mercredi, le bâtiment était ouvert au public, recevant souvent des visiteurs qui n’étaient pas grecs orthodoxes ; en plus des résidents locaux et des immigrants grecs, Saint-Nicolas a attiré des magnats grecs du transport maritime de passage à New York.
(Source : Wiki)

[ad_2]

Laisser un commentaire