Le Maroc suspend tous les vols entrants au-dessus d’Omicron | Nouvelles


Le comité gouvernemental déclare que la décision a été prise en raison de la propagation rapide de la nouvelle variante « en Europe et en Afrique ».

Le Maroc a déclaré qu’il arrêterait les vols de passagers entrants pendant deux semaines alors que l’inquiétude grandissait au sujet d’une nouvelle variante fortement mutée du coronavirus surnommé Omicron.

Un comité gouvernemental chargé de superviser la réponse du pays au COVID-19 a déclaré dimanche dans un communiqué que la mesure prendrait effet à partir de 23h59 (22h59 GMT) lundi et serait évaluée régulièrement pour faire « des ajustements si nécessaire ».

« La décision a été prise en raison de la propagation rapide de la nouvelle variante du COVID, Omicron, notamment en Europe et en Afrique, et afin (…) de protéger la santé des citoyens marocains », a-t-il déclaré.

L’annonce est intervenue quelques heures après qu’Israël a annoncé qu’il fermerait ses frontières aux touristes étrangers à partir de dimanche soir au-dessus d’Omicron.

La variante a été détectée pour la première fois en Afrique du Sud, avec des cas signalés dans plusieurs pays, incitant les pays à réimposer des restrictions de voyage que beaucoup espéraient appartenir au passé.

Le Maroc, dont l’économie repose fortement sur le tourisme, avait annoncé vendredi une interdiction d’entrée aux voyageurs en provenance d’Afrique du Sud et de six autres pays africains.

Il avait déjà décidé de suspendre les vols vers et depuis la France au milieu d’un pic d’infections à coronavirus en Europe.

La France compte la plus grande communauté d’expatriés marocains au monde, avec plus d’un million de Marocains vivant dans l’État membre de l’Union européenne.

En octobre, le Maroc a annoncé qu’il suspendait les vols à destination et en provenance de la Grande-Bretagne, de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Russie en raison de préoccupations concernant les tendances des coronavirus dans ces pays.

Le Maroc a officiellement enregistré environ 950 000 cas de coronavirus et plus de 14 700 décès.

Plus tôt ce mois-ci, le royaume d’Afrique du Nord a levé un couvre-feu nocturne imposé des mois plus tôt pour freiner la propagation du COVID-19.



Laisser un commentaire