Le Makkah Healthcare Cluster établit une clinique dentaire mobile pour servir les pèlerins

[ad_1]

RIYADH : Deux pèlerins thaïlandais effectuant le Hajj pour la première fois ont exprimé leur joie d’arriver en Arabie saoudite après n’avoir pas pu le faire en raison de la pandémie de COVID-19.

« Le Hajj est l’opportunité d’une vie pour moi. Je n’ai pas pu retenir mes larmes quand j’ai vu la Kaaba pour la première fois. Si je suis capable d’accomplir le Hajj après cette période, j’ai l’intention d’accomplir la Omra chaque année, si Dieu le veut. Le Hajj signifie tout pour moi », a déclaré Arong Samae à Arab News.

Samae de la province de Narathiwat, située dans le sud de la Thaïlande, est un homme d’affaires qui entreprend le pèlerinage avec sa femme cette année.

« Je saisis cette occasion pour exprimer mes sincères remerciements au gouvernement du Serviteur des Deux Saintes Mosquées pour ses efforts gigantesques grâce auxquels les musulmans peuvent visiter à nouveau la ville du Prophète (Madinah) et Makkah, et je prie Dieu Tout-Puissant de accordez-lui plus de prospérité et de progrès », a déclaré Samae.

Le natif de la province de Narathiwat a pris un avion du sud de la Thaïlande directement à l’aéroport de Médine. Il est arrivé en Arabie saoudite le 11 juin et est parti pour La Mecque le 17 juin.

« Je n’ai jamais rencontré de difficultés ; tout est organisé et facile. La Thai Hajj Company fournit tout du début à la fin, et le gouvernement thaïlandais fournit également un soutien et des installations à toutes les étapes », a déclaré Samae.

« Le voyage a duré environ huit heures en vol charter, et je ne m’attendais pas à ces installations, car j’ai entendu dire que le voyage de pèlerinage est fatigant et long, en commençant par les transferts en voiture vers la capitale, puis en attendant le vol pendant deux ou trois jours,  » il a dit.

Samae a été surpris de voir à quel point le processus était rapide et transparent : « Dieu merci, tout (était) facile… Moins de 12 heures… et j’étais en Arabie saoudite, j’en remercie Dieu », a-t-il déclaré.

« J’ai prié Dieu pour qu’un jour j’arrive en Arabie saoudite. Je remercie également tous ceux qui servent les pèlerins, qu’ils viennent de Thaïlande ou d’Arabie saoudite », a-t-il déclaré.

Il a dit qu’il voulait accomplir le Hajj il y a deux ans, mais qu’il n’a pas pu le faire en raison des restrictions liées au COVID-19. La pandémie avait «tout changé» qu’ils voulaient faire, a-t-il déclaré.

Mamu Kayah, 58 ans, originaire de Thaïlande, effectue le Hajj avec sa femme cette année. Il est professeur d’arabe au lycée de Yala, une ville du sud du pays.

« Je suis très heureux d’avoir cette opportunité, et j’en remercie Dieu jour et nuit. Et je suis absolument certain que chaque musulman qui est venu sur cette terre pure partage ce sentiment avec moi », a déclaré Kayah.

Il a déclaré à Arab News que c’était la troisième fois qu’il effectuait le Hajj.

« Nous avons beaucoup de chance d’avoir un vol direct depuis l’extrême sud de la Thaïlande, l’Etat de Narathiwat, qui n’est qu’à une centaine de kilomètres de chez moi », a-t-il déclaré.

« La société Thai Hajj et la mission Thai Hajj ont bien fait leur devoir ; tout est organisé et rangé, notamment avec la présence de plateformes électroniques qui contribuent grandement à faciliter les démarches du premier jour jusqu’à l’embarquement dans l’avion pour Médine », a-t-il déclaré.

Kayah a pris un vol direct de huit heures de Narathiwat à l’aéroport international Prince Mohammed bin Abdulaziz de Médine. Il a remercié le Royaume et la Thaïlande d’avoir fourni ces itinéraires aux pèlerins.

« J’ai entendu dire que l’organisation de l’avion affrété n’était pas facile, et cela ne peut se faire qu’avec les efforts considérables des deux pays, la Thaïlande et l’Arabie saoudite », a-t-il déclaré.

Kayah et sa femme sont arrivés à Médine le 12 juin, se sont rendus à La Mecque le 18 juin et rentreront dans leur pays d’origine le 20 juillet.

« On peut dire que le Hajj de cette année est très spécial et complètement différent de mon expérience précédente », a-t-il déclaré.

« Par exemple, depuis ma descente d’avion à l’aéroport de Médine jusqu’à mon arrivée à l’hôtel, le processus n’a pris qu’une heure. Chaque étape est rapide et ordonnée, à commencer par les procédures dans les passeports, en prenant les bagages, en prenant le bus », a ajouté Kayah.

Il a ajouté que des employés saoudiens et thaïlandais étaient disponibles partout pour aider. « Surtout, l’accueil de l’autorité saoudienne compétente a été très merveilleux ; nous nous sommes sentis comme l’un des VIP », a-t-il déclaré.

Ce fut une expérience émouvante pour lui. « Un plaisir indescriptible, surtout pour une personne de mon âge. Je pleure toujours quand je me tiens devant la mosquée du Prophète et la Sainte Kaaba, pleurant de joie, bien sûr, et tout cela grâce à Dieu Tout-Puissant », a-t-il déclaré.

« Le seul problème qui m’inquiète, ainsi que tout le monde, est le prix élevé de tout ; en tout cas, nous comprenons très bien que cette chose n’est pas entre nos mains, de sorte que non seulement les coûts du Hajj ont augmenté mais dans tout et partout dans le monde. En dehors de cela, il n’y a pas de difficultés », a-t-il déclaré.

La Thaïlande a un quota post-pandémique de 5 885 pèlerins, selon l’ambassade de Thaïlande à Djeddah, dont 3 738 se sont inscrits pour le faire. Avant les restrictions du COVID-19, la Thaïlande avait un quota de 13 000. En 2018 et 2019, un total de 7 851 et 8 462 pèlerins ont respectivement effectué le Hajj.

Au 20 juin, 1 120 pèlerins étaient arrivés à Médine sur des vols charters Thai Airways. Quatre vols sont arrivés dans le Royaume du 10 au 13 juin. Les 2 618 autres pèlerins voyageront sur huit vols à partir du 29 juin vers Djeddah, dont cinq via Thai Airways et trois avec Saudi Airlines.

Alors que les premiers groupes de pèlerins sont arrivés à La Mecque et à Médine dimanche, Basri Tatif, le chef adjoint des affaires des pèlerins thaïlandais, a félicité le Royaume pour son organisation et a déclaré que ses concitoyens pourront accomplir leurs rituels en toute sécurité avec toutes les mesures en place.

[ad_2]

Laisser un commentaire