Le Kenya émet une alerte suite à un cas signalé d’Ebola en Ouganda voisin


Ministère de la Santé, Kenya

Le ministère de la Santé a lancé une alerte à tous les comtés du pays suite à l’épidémie d’Ebola signalée en Ouganda voisin.

Selon le secrétaire du Cabinet de la santé, Mutahi Kagwe, cette décision fait suite à une alerte transmise par le gouvernement ougandais au Kenya conformément aux protocoles de santé communautaire d’Afrique de l’Est concernant l’épidémie qui a été détectée dans le village de Ngabano du sous-comté de Madudu, dans le centre de l’Ouganda.

Selon Kagwe, la victime, un homme de 24 ans décédé le 19 septembre 2022, avait été traitée pour d’autres symptômes avant de développer des symptômes et des signes similaires à ceux d’Ebola.

«Les responsables de la santé en Ouganda procèdent actuellement à la recherche des contacts pour identifier tout contact étroit du défunt. Six décès antérieurs suspects font actuellement l’objet d’enquêtes », a ajouté Kagwe.

Dans le cadre des interventions mises en place par le gouvernement kenyan, toutes les administrations de comté ont été invitées à rester vigilantes et à renforcer la surveillance, en particulier à la frontière, à activer des équipes d’intervention rapide pour soutenir l’identification de tout cas suspect et à effectuer une notification rapide, à dépister les populations à risque y compris les voyageurs, les camionneurs, les manipulateurs de viande de brousse et les travailleurs de la santé, ainsi que sensibiliser la communauté pour identifier les cas suspects. Ils ont également été exhortés à sensibiliser les agents de santé aux infections, aux mesures de prévention et de contrôle, à la gestion des cas et à la gestion des échantillons et à mobiliser les parties prenantes concernées pour initier des mesures de prévention, de préparation et de réponse.

Tout en exhortant à la prudence, le ministère de la Santé a conseillé aux membres du public de prendre des précautions accrues lors de leur visite en Ouganda ainsi qu’en République démocratique du Congo. Il est également conseillé au grand public de faire attention à toute personne présentant un début de fièvre aiguë, en particulier si elle est en contact avec des personnes ayant voyagé depuis l’Ouganda et/ou la République démocratique du Congo au cours des trois semaines précédentes. Les autres signes à surveiller sont les vomissements, la diarrhée, les douleurs abdominales, les maux de tête, les maux de gorge, la rougeole comme les éruptions cutanées, les yeux rouges ainsi que les saignements des ouvertures du corps.

Dans de tels cas, il est conseillé au grand public d’informer l’établissement de santé ou les agents administratifs les plus proches comme les chefs adjoints ou d’appeler immédiatement les numéros d’assistance téléphonique 0729 47 14 14 ou 0732 35 35 35.

La maladie à virus Ebola (MVE) est une maladie grave et souvent mortelle chez l’homme causée par le virus Ebola. Le virus est transmis aux humains par des animaux sauvages et se propage dans la population humaine par transmission interhumaine. D’après les épidémies précédentes, jusqu’à 67 % des cas infectés meurent.

Distribué par APO Group au nom du Ministère de la Santé, Kenya.

Laisser un commentaire