Le grand-père de Blenheim et son petit-fils de 13 ans prêts pour le Rallye de Nouvelle-Zélande


Le pilote de rallye de Blenheim, David Taylor, et son petit-fils, Arthur Broughan, 13 ans, participent au rallye de Nouvelle-Zélande dans leur Honda Civic Rally Car.

Fourni

Le pilote de rallye de Blenheim, David Taylor, et son petit-fils, Arthur Broughan, 13 ans, participent au rallye de Nouvelle-Zélande dans leur Honda Civic Rally Car.

Voir les meilleurs pilotes du monde et s’amuser avec son grand-père est l’objectif d’Arthur Broughan, 13 ans, alors qu’il a hâte de participer au Rallye de Nouvelle-Zélande.

« Je veux voir [Supercars star] Shane van Gisbergen. Ce serait cool de le voir essayer et de voir comment il va. Il a aussi commencé dans le karting », a déclaré l’étudiant du Marlborough Boys College.

Le jeune homme de 13 ans et son grand-père David Taylor, 67 ans, sont la première combinaison grand-père/petit-fils à participer à l’événement.

Une décennie depuis sa dernière organisation et deux ans après que la pandémie a empêché le retour du Rallye de Nouvelle-Zélande, Auckland accueille le rallye qui se double de la 11e manche du Championnat du monde des rallyes 2022 du 29 septembre au 2 octobre.

RICKY WILSON/STUFF

Le championnat du monde des rallyes se rendra en Nouvelle-Zélande en 2022. Emma Gilmour parle à Stuff de l’événement

LIRE LA SUITE:
* Le champion du monde Sébastien Ogier de retour pour le titre du Rallye de Nouvelle-Zélande
* Des plans en cours pour que l’as des Supercars Shane van Gisbergen participe au WRC Rally NZ
* Première mondiale pour Hayden Paddon : la voiture de rallye électrique fait ses débuts sur le gravier

Dès qu’Arthur a eu 12 ans – l’âge légal pour concourir en tant que navigateur en Nouvelle-Zélande – son grand-père l’a emmené dans sa voiture de rallye Honda Civic pour un court sprint sur gravier.

« Après la première fois, j’ai aimé ça, je voulais en faire quelques autres », a déclaré Arthur.

« C’est un peu plus rapide qu’un kart et j’aime être près des talus et des collines et glisser sur le gravier, ce genre de choses. »

Arthur pratique le karting depuis l’âge de huit ans et est l’actuel champion national des écoles. En tant que copilote de son grand-père, il naviguera en lisant un ensemble de notes de rythme pendant que son grand-père conduit.

« Il est très important de s’assurer que je reçois les bons appels. Ne pas faire d’erreurs ou ne pas appeler au bon moment, c’est un problème que j’ai eu, qui nous ralentit un peu. »

Le duo a fait sa première sortie ensemble au rallye international d’Otago en avril de cette année, terminant deuxième de sa catégorie.

« Nous avons très bien fait, donc nous sommes assez confiants que nous pouvons faire le travail et avoir une chance lors de ce grand rallye », a déclaré Taylor.

Ce n’est pas la première fois que Taylor fait équipe avec un jeune.

En 2017, il s’est associé à Jared Hudson, qui venait d’avoir 13 ans à l’époque, en tant que copilote pour certains rallyes de clubs dans l’île du Sud.

Ils ont ensuite participé ensemble au championnat de rallye de Nouvelle-Zélande en 2018, prenant la deuxième place pour toutes les voitures à deux roues motrices.

« Peu importe votre âge. C’est avoir l’aptitude et la capacité qui sont importantes. Pareil pour un conducteur. Évidemment, plus vous vieillissez, vous pensez naturellement que vous ralentirez, mais c’est une question de compétences et d’expérience plus que l’âge, « , a déclaré Taylor.

Taylor a déclaré qu’Arthur avait appris quoi faire et qu’il l’avait soutenu pour établir une confiance mutuelle.

« Je ne veux pas qu’il ait peur, je ne veux pas m’écraser parce qu’il se trompe, alors nous avons construit cette confiance », a déclaré Taylor.

« Son travail est très important pour nous garder sur la route et permettre au conducteur de conduire plus vite, car vous ne pouvez pas voir dans tous les virages, évidemment.

« Sa capacité à évaluer, à comprendre et à communiquer, il en a probablement appris une partie grâce à son karting. »

Originaire d’Écosse, Taylor a commencé le rallye assez tard dans sa vie, sa première épreuve étant le Westland Rally en 2016.

« Les routes en Nouvelle-Zélande sont assez différentes de celles de nombreux autres pays du monde », a-t-il déclaré.

« En Ecosse, les rallyes se déroulent à travers les forêts, mais en Nouvelle-Zélande, les routes sont taillées dans des routes de gravier, très rapides, des paysages spectaculaires, assez difficiles pour le pilote.

« Les pilotes de rallye mondiaux attendent vraiment cela avec impatience. »

Le duo se rendra à Auckland le 26 septembre pour commencer la reconnaissance des étapes du rallye et note les travaux de préparation avant le début de l’événement proprement dit avec une étape de nuit dans le domaine d’Auckland le 29 septembre.

La mère d’Arthur, Lynne Broughan, fera également le voyage avec son mari.

« C’est génial qu’ils puissent partir et faire ça ensemble. Je pense que c’est génial.

« Mais ensuite, ce sera Arthur qui conduira et peut-être que grand-père devra être le navigateur à la place. »

Laisser un commentaire