Le gouverneur Ron DeSantis cible la Chine et d’autres pays « hostiles »


TALLAHASSEE – Le gouverneur Ron DeSantis a publié jeudi un décret exécutif visant les gouvernements de Chine, d’Iran, de Russie, de Cuba et « d’autres hostiles aux intérêts américains », alors qu’il soulignait des préoccupations concernant des questions telles que la cybersécurité.

DeSantis, qui se présente pour être réélu en novembre, a déclaré qu’il demanderait également aux législateurs en 2023 d’apporter des modifications à la législation de l’État qui bloqueraient davantage les activités commerciales en Floride par ces gouvernements.

« Je pense que nous avons résisté à ce type d’idéologie de diverses manières, et cela nous permet de continuer sur cette voie », a déclaré DeSantis lors d’un événement au campus Wolfson du Miami Dade College qui s’est fortement concentré sur la Chine.

Le décret exécutif interdit en partie aux gouvernements des États et locaux de se procurer ou d’utiliser des services technologiques interdits par toute agence fédérale pour des raisons de sécurité nationale.

L’ordonnance ordonne également au Département des services de gestion de l’État de prendre des mesures pour garantir que les produits et services utilisés par l’État et les gouvernements locaux ne sont pas susceptibles d’être exploités par des « pays étrangers préoccupants ».

« Cela empêchera l’exposition des informations personnelles et des systèmes technologiques des Floridiens en Floride à des entités étrangères et à de mauvais acteurs », a déclaré DeSantis.

DeSantis a déclaré qu’il souhaitait que les législateurs empêchent les pays ciblés de pouvoir acheter des terres agricoles en Floride et des terrains entourant les bases militaires. Le bureau de DeSantis a cité « des cas d’entreprises affiliées au Parti communiste chinois achetant des terrains à proximité de bases militaires dans d’autres États, y compris la base aérienne de Grand Forks dans le Dakota du Nord ».

DeSantis souhaite également étendre une loi de 2021 qui a créé de nouvelles exigences de déclaration pour les entités sollicitant des subventions ou des contrats de l’État.

La loi oblige les agences d’État et les universités à déclarer avoir reçu des cadeaux ou des subventions « de toute source étrangère » d’une valeur de 50 000 dollars ou plus. DeSantis veut réviser la loi pour interdire les cadeaux aux collèges et universités de Floride de la part de résidents, de gouvernements ou d’autres entités dans les pays concernés.

Les législateurs ont approuvé des changements en 2021 après des affaires très médiatisées en Floride impliquant des chercheurs médicaux et universitaires. Parmi les autres changements, les personnes « trafiquant des secrets commerciaux » feraient face à des accusations de crime au deuxième degré pour « trafic de secrets commerciaux », les accusations étant portées à des crimes au premier degré si les gouvernements étrangers en bénéficiaient.

Les législateurs ont également exigé que les personnes et entités sollicitant des subventions ou des contrats publics de plus de 100 000 dollars divulguent les contrats, dons ou subventions les liant à la Chine, la Russie, l’Iran, la Corée du Nord, Cuba, le Venezuela et la Syrie. Les universités d’État et d’autres entités disposant de budgets de recherche de 10 millions de dollars ou plus ont été chargées de créer des programmes «d’approbation et de surveillance des voyages internationaux».

Laisser un commentaire