Le gouvernement met en garde contre les voyages à Gaza et dans les régions frontalières d’Israël

[ad_1]

pas de légende

Photo: 123rf

Le gouvernement Voyage en toute sécurité Le site Internet a mis à jour son avertissement concernant les voyages au Moyen-Orient, dans un contexte d’inquiétude croissante concernant les tensions entre Israël et l’Iran.

L’Iran menace d’attaquer Israël en réponse à l’attentat à la bombe contre son consulat en Syrie ce mois-ci, qui a tué 16 personnes, dont des hauts responsables de l’armée iranienne.

Israël n’a pas revendiqué la responsabilité mais a été largement blâmé.

Safe Travel indique que les gens ne devraient pas se rendre dans les régions frontalières entre Israël et le Liban ou entre Israël et la Syrie, ni vers la frontière entre Israël et le territoire palestinien occupé de Gaza.

Il affirme que les Néo-Zélandais déjà présents à Gaza devraient partir dès que cela sera possible en toute sécurité, car le gouvernement a peu de capacité à y fournir une assistance.

Les alertes voyage

  • Ne voyagez pas dans le territoire palestinien occupé de Gaza (y compris les eaux au large de Gaza) en raison de la situation sécuritaire imprévisible, de la menace d’enlèvement et du potentiel d’opérations militaires (niveau 4 sur 4). Il est conseillé aux Néo-Zélandais actuellement à Gaza de partir dès que cela sera possible en toute sécurité. Le gouvernement néo-zélandais a une capacité extrêmement limitée à fournir une assistance aux ressortissants néo-zélandais à Gaza.
  • Ne vous rendez pas aux fermes de Sheba’a et à Ghajjar ou à moins de 5 kilomètres de la frontière avec le Liban (la « Ligne bleue ») en raison du risque de tirs de roquettes, d’activités militantes et d’opérations militaires (niveau 4 sur 4).
  • Ne voyagez pas dans toutes les parties du plateau du Golan occupé par Israël à l’est de la route 98, ni dans la zone frontalière avec la Syrie, en raison de la possibilité de tirs de roquettes, d’activités militantes et d’opérations militaires (niveau 4 sur 4).
  • Ne vous rendez pas à la frontière entre Israël et Gaza en raison des troubles civils, du risque de tirs de roquettes et d’opérations militaires (niveau 4 sur 4).
  • Ne voyagez pas dans le territoire palestinien occupé de Cisjordanie (à l’exclusion de Jérusalem-Est) en raison de la situation sécuritaire imprévisible et du risque de troubles civils violents (niveau 4 sur 4).

[ad_2]

Laisser un commentaire