Le courage de Postecoglou rend le football meilleur, déclare Guardiola


Newcastle demande des excuses à l’UEFA alors qu’Eddie Howe met fin à la discussion sur les commentaires de Mbappe

NEWCASTLE : L’entraîneur-chef de Newcastle United, Eddie Howe, a demandé vendredi des excuses à l’UEFA et a demandé que moins d’appels soient effectués par l’arbitre assistant vidéo après le chagrin du club en Ligue des champions cette semaine.

Les Magpies sont encore sous le choc de l’injustice en France lorsqu’un penalty a été accordé à tort à l’adversaire du Paris Saint-Germain et dûment envoyé par Kylian Mbappe, privant les hommes de Howe de deux points cruciaux dans le groupe F.

Ils chercheront à mettre cette déception derrière eux samedi lorsque Manchester United se rendra à St. James’ Park pour un match de Premier League chargé d’histoire, d’excitation et d’aiguille. Les hommes d’Erik ten Hag seront bien conscients des capacités de Newcastle et de la menace qu’ils représentent, ayant subi des défaites à chaque fois que les deux équipes se sont rencontrées depuis la finale de la Coupe Carabao en février.

La star du PSG, Mbappe, n’a cependant pas été impressionnée et, dans ses commentaires d’après-match, a déclaré qu’il savait que les Magpies n’offriraient « rien » lors de leur confrontation au Parc des Princes.

Howe n’avait aucun intérêt à une validation ou autre de la part de Mbappe, ou de toute autre personne en dehors de la bulle NUFC d’ailleurs. Il souhaite cependant une réponse de l’UEFA concernant l’erreur d’arbitrage qui pourrait coûter à son équipe une place en huitièmes de finale de la Ligue des champions.

« Nous avons demandé de la clarté mais le moment est passé… mais évidemment vous essayez d’aider le jeu à prendre de meilleures décisions », a déclaré l’entraîneur, qui devra encore une fois disputer un match ce week-end sans les services d’au moins 10 personnes. premiers équipiers.

« Mais je pense que n’importe quel fan de football qui regarde ça – à moins que vous soyez du point de vue du PSG – dirait probablement que ce n’est pas une pénalité. Vous souhaitez que la décision correcte soit prise pour le match de football dans la plupart des circonstances.

«Je ne pense pas que des excuses seraient dénuées de sens. S’il y a une reconnaissance du fait qu’il y a eu une erreur, que c’est la raison pour laquelle l’erreur s’est produite, je pense que c’est une bonne chose pour le jeu. Nous faisons tous des erreurs. »

Il a ajouté : « Je ne pense pas que nous puissions considérer le football comme si nous étions des robots. Je fais des erreurs. Les joueurs font des erreurs. Les arbitres font des erreurs. Cela fait partie du jeu. Si je fais une erreur, envers un joueur ou dans n’importe quelle situation, je m’excuserai toujours et je tiendrai la main face à cette erreur. Je pense que c’est important. C’est le processus que nous suivons et je pense que c’est sain. Mais il s’agit ensuite d’essayer d’améliorer les processus et d’améliorer la prise de décision pour s’assurer qu’ils s’améliorent à long terme.

Après le match, après avoir marqué l’égalisation controversée dans les arrêts de jeu qui a permis au PSG de sauver un point à domicile, de nombreux observateurs ont estimé que Mbappé avait manqué de respect envers les Magpies lorsqu’il a déclaré : « Ils n’ont rien. Nous savions que c’était leur jeu de ne rien avoir.

Howe n’a pas tardé à mettre fin à toute discussion à ce sujet.

« Nous ne recherchons pas la validation de nos performances par nos adversaires », a-t-il déclaré. « Nous le chercherons auprès de nous-mêmes, de nos propres supporters et des personnes basées à Newcastle. C’est très bien. Je pense que tout le monde a une opinion, tout le monde aura une opinion ; ce que c’est n’a aucune importance pour nous.

Howe a été félicité pour la manière respectueuse avec laquelle il s’est comporté face à l’injustice à Paris, ce qui contraste avec les exemples de nombreux autres managers de Premier League au fil des années qui ont été beaucoup plus émotifs dans des circonstances similaires.

Mikel Arteta en était un exemple récent à St. James’ Park, et Ten Hag a tenté de se mettre dans la peau du patron de Newcastle lors d’affrontements précédents.

« Ce n’est pas un acte, c’est ma personnalité », a-t-il déclaré à propos de son attitude généralement calme. « Je ne peux pas changer ma personnalité. Je ne peux pas changer pour être plus en colère… Je suis en colère mais je ne le montre pas nécessairement.

« J’essaie de garder mes expressions et mes émotions pour moi, à moins que je doive les faire ressortir pour une raison positive, ce que je ferai en coulisses. J’ai toujours eu le même état d’esprit face à ces choses-là, c’est juste mon caractère.

« J’ai également reçu des critiques dans l’autre sens. Je me souviens que quelqu’un m’avait dit qu’à moins d’être plus démonstratif sur le banc, on ne réussirait jamais en Premier League. C’était très tôt dans ma carrière de manager. J’ai dit que je ne changerai pas qui je suis, que je ne deviendrai pas quelqu’un d’autre parce que c’est ce que je « dois » faire.

« Je ne peux être que moi-même, sinon je vais devenir un acteur. Cela a été utilisé contre moi, de manière négative. Je suis sûr que d’autres personnes auront un point de vue différent sur la question de savoir si c’est une force ou une faiblesse. Ce n’est pas moi qui essaie de prouver quoi que ce soit. Je ne peux être que moi-même.

Newcastle affrontera Man United sans un groupe de joueurs clés. Sandro Tonali, qui purge une interdiction de 10 mois pour avoir enfreint la réglementation des paris, est rejoint sur la liste des indisponibles par Sven Botman, Harvey Barnes, Callum Wilson, Sean Longstaff, Joe Willock, Elliot Anderson, Dan Burn, Jacob Murphy, Matt Targett et Javier Manquillo.

En conséquence, le même onze de départ, vainqueur contre Chelsea 4-1 samedi dernier, a dû jouer plus de 98 minutes à Paris en milieu de semaine. La rotation des équipes n’est pas vraiment une option pour le moment.

« Nous voulons passer le mois, nous voulons bien faire », a-t-il déclaré. « Je pense toujours que nous avons une très bonne équipe sur le terrain. Je l’ai dit tout au long de cette situation de blessure dans laquelle nous nous trouvons. Oui, nous avons des jeunes mais nous avons toujours une très bonne équipe.

« Nous essayons de gérer l’équipe du mieux que nous pouvons et de ne pas subir de nouvelles blessures. Cela nous ferait vraiment mal, alors nous essayons de reposer les joueurs entre les matchs et de récupérer les joueurs blessés. Je ne vois aucune fatigue dans le groupe, mentalement. Je pense que parfois la fatigue mentale est sous-estimée, à cause de l’émotion que procurent les joueurs.

« Je pense que nous sommes dans une bonne position et, certainement, de bons résultats y contribuent. Pour le moment, tout est positif mais, certainement, nous pourrions faire revenir plus de joueurs.

Laisser un commentaire