Le chef de la police israélienne conclut plusieurs accords avec le Maroc


Les accords incluent le partage d’informations et de technologies, ainsi que l’extradition des délinquants israéliens

Israël et le Maroc ont convenu de faire avancer les accords d’extradition et les efforts conjoints contre le crime et le terrorisme lors de la visite de cinq jours du commissaire de police Kobi Shabtai à Rabat la semaine dernière, ont rapporté jeudi les médias israéliens.

Des sources non officielles ont révélé que le chef de la police israélienne a conclu plusieurs accords avec le Maroc sur la lutte contre le crime et le terrorisme, y compris le partage d’informations et de technologies, ainsi que l’extradition des délinquants israéliens qui s’échappent vers ce pays d’Afrique du Nord.

Affiche vidéo

Le rapport indique qu’ils incluaient des mesures qui ne faisaient pas partie des accords précédemment signés entre les pays.

Au cours de sa visite, Shabtai a rencontré le chef des services de renseignement marocains, Abdellatif Hammouchi, ainsi que d’autres hauts responsables de la police et de la sécurité. Il a également rendu visite à la communauté juive de la ville de Marrakech, où il a déposé des téfilines (phylactères utilisés pour les prières juives du matin en semaine) à la principale synagogue de la ville.

La Direction générale de la sécurité nationale d’Israël a déclaré jeudi dernier dans un communiqué officiel que la visite de Shabtai avait pour but « de partager des expériences et une expertise dans divers domaines de la sécurité, en particulier dans les domaines du contre-terrorisme et des diverses formes de criminalité transnationale organisée ».

Le voyage est intervenu quelques mois après la visite de Shabtai aux Émirats arabes unis pour promouvoir les initiatives de coopération en matière de sécurité entre les deux pays.

Laisser un commentaire