Le Canada prolonge l’exemption des tests COVID-19 pour les voyageurs

[ad_1]

Après avoir temporairement levé une partie de son interdiction de voyager pour permettre à certains passagers sud-africains de rentrer chez eux, le gouvernement canadien prolonge son exemption.

Grâce aux nouvelles règles annoncées samedi, les Canadiens rentrant chez eux sur des vols indirects en provenance d’Afrique du Sud ne seront pas tenus de fournir un test PCR COVID-19 négatif d’un pays tiers jusqu’au 7 janvier au moins.

De plus, l’exemption s’applique désormais aux passagers canadiens sur tous les vols indirects entre l’Afrique du Sud et le Canada, quel que soit le transporteur. Il est également requis que les vols à destination du Canada partent dans les 18 heures suivant l’arrivée dans le pays de transit.

Annoncée pour la première fois la semaine dernière, l’exemption n’était initialement applicable qu’aux personnes voyageant de Johannesburg ou du Cap à Francfort, en Allemagne, sur un vol Lufthansa parti le 13 décembre ou avant, avant de voyager par Lufthansa ou Air Canada depuis l’Allemagne vers le Canada.

Dix pays sont actuellement répertoriés sur L’interdiction de voyager au Canada – Afrique du Sud, Botswana, Égypte, Eswatini, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Nigéria et Zimbabwe. Les Canadiens qui ont visité l’un de ces pays au cours des 14 derniers jours devraient obtenir un test PCR COVID-19 négatif dans un pays tiers avant de retourner au Canada, qu’ils soient ou non vaccinés.

L’exemption, cependant, semble ne s’appliquer qu’aux voyageurs en provenance d’Afrique du Sud.

Au lieu de fournir un troisième résultat de test négatif, les voyageurs devraient simplement obtenir un test PCR COVID-19 négatif d’un laboratoire accrédité en Afrique du Sud dans les 48 heures suivant leur départ. Un résultat de test positif peut également être fourni s’il a été obtenu entre 14 et 180 jours avant le départ.

Le gouvernement continue de faire face à des réactions négatives pour les restrictions de voyage récemment mises en œuvre, introduites en réponse à la variante Omicron COVID-19. De plus, l’évolution rapide des conseils et un dédale d’exigences en matière de tests et de quarantaine ont rendu les voyages à la fois déroutants et chaotiques pour les Canadiens.



[ad_2]

Laisser un commentaire