Le Brésil est le premier pays de la Conmebol à réserver le passage au Qatar 2022

[ad_1]

12 novembre – Le Brésil est devenu le premier pays d’Amérique du Sud à se qualifier pour la Coupe du monde 2022 après une victoire 1-0 contre la Colombie pour maintenir son fier record d’avoir participé à chaque Coupe du monde.

Jeudi, un seul but du Lyonnais Lucas Paqueta en seconde période a suffi au Brésil pour conserver la première place du classement et prendre une avance inattaquable avec 34 points, neuf d’avance sur l’Argentine, deuxième, qui affrontera l’Uruguay vendredi.

Les Brésiliens sont invaincus en qualifications et ont été testés par une équipe colombienne physique sur un terrain humide à Sao Paulo. En seconde période, l’entraîneur Tite a présenté Vinicius Jr, Anthony et Matheus Cunha en attaque, mais c’est le milieu de terrain Paqueta qui a délivré le but vainqueur, la 50e victoire de Tite à la tête du Brésil.

Lors de la Coupe du monde 2018 en Russie, le Brésil a été éliminé de manière déchirante par la Belgique lors d’un quart de finale à indice d’octane élevé à Kazan. « La seule chose qui me motive, c’est de faire un cycle complet, quelque chose qui n’a pas été fait à la dernière occasion », a déclaré Tite. « Comme je l’ai fait au Grêmio, aux Corinthians, à Caxias… Alors je me suis dit, je me suis dit, mec, peut-être que ma trajectoire professionnelle me permettra de faire un cycle entier.

Tite et son équipe se rendront au Qatar pendant la Coupe arabe de la FIFA pour inspecter les hôtels et autres installations. L’hôtel Westin de Doha servira probablement de camp de base au Brésil pendant la Coupe du monde.

Le sélectionneur brésilien a également indiqué que son équipe ne se rendra pas en visite de courtoisie à Brasilia avant ou après la Coupe du monde (en cas de victoire). En tant que champions du monde, le Brésil a toujours été célébré par le président par intérim : en 1958 par Juscelino Kubitschek, en 1962 par João Goulart, en 1970 par le général Emílio Médici, en 1994 par Itamar Franco et en 2002 par Fernando Henrique Cardoso. L’année prochaine, Jair Bolsonaro sera toujours aux commandes, quels que soient les résultats des élections.

Sur le terrain, le Brésil terminera 2021 avec un match de qualification contre ses rivaux argentins.

Contactez l’auteur de cette histoire à moc.l1636792726laboratoire1636792726ofdlr1636792726je dois1636792726sni @ je1636792726tnuk.1636792726ardni1636792726mais1636792726

[ad_2]

Laisser un commentaire