Le battage médiatique à propos de Mahishasur Mardini à Mahalaya, le jour qui annonce l’avènement de Durga Pujo – ED Times

[ad_1]

Mahalaya est le dernier jour pour rendre hommage à nos défunts ancêtres, c’est-à-dire Pitripaksha et le jour qui marque le début de Devipaksha. Parmi divers contes et mythes liés au jour propice de Mahalaya, les gens considèrent généralement que c’est le jour où Maa Durga commence son voyage du mont Kailash, où elle vit avec son mari Lord Shiva, à sa demeure parentale sur Terre.

Rituel Chokkhu daan à Mahalaya

Le folklore de Mahalaya en détail

Les hindous sont d’avis que sur Mahalaya, la déesse Durga descend du ciel sur terre avec les quatre de ses enfants – à savoir Kartik, Ganesh, Lakshmi et Saraswati – sur un mode de transport sélectif chaque année, par exemple, un cheval, éléphant, embarcation ou palanquin.

Mahalaya est observée environ sept jours avant Durga Pujo, au cours de laquelle Devi Durga se rend chez ses parents. Le jour possède également une signification divine pour certains hindous, qui accomplissent un rite appelé Tapane où les hommes mettent du blanc dhotis et étendent leur dévotion à leurs défunts ancêtres à travers pind-daan sur les rives du Gange.

Mahishasur Mardini et sa signification sur Mahalaya

Mahishasur Mardini est une collection d’hymnes récités principalement sur les radios et les chaînes de télévision de Mahalaya, où l’histoire de la façon dont Maa Durga a vaincu le sûr signifiant démon nommé Mahishasur, est chanté dans la voix du défunt Birendra Krishna Bhadra. C’est une interprétation remarquable des versets sacrés de « Chemin Chandi » suivi d’un ensemble de chants religieux.

La Chandipath qui a été consacrée dans la voix inestimable de Birendra Krishna Bhadra, révèle que Devi Durga est l’incarnation de l’origine innée du pouvoir, en d’autres termes, elle est également considérée comme Devi Chandika.

Puisque Durga est censée mettre fin à l’hégémonie patriarcale et à l’exploitation des femmes en battant Mahishasur, elle est la « mardini. Elle entreprend une apparition sublime pour ramener la croissance de la création, offre une protection contre les démons dans la chair humaine et rétablit Dharma sur Terre.


A lire aussi : En photos : les idoles de Durga Puja juste avant les touches finales


Le battage médiatique à propos de l’écoute de Mahalaya

Mahalaya est le seul moment où les Bangalis de tous les coins du monde se réveillent avec le soleil levant à l’aube, pour écouter la récitation immortalisée de Mahishasur Mardini dans la voix passionnée et émouvante de feu Birendra Krishna Bhadra.

Le battage médiatique autour de l’écoute du stotram Mahishasur Mardini le matin de Mahalaya est quelque chose d’indescriptible. C’est maintenant devenu une tradition qui a commencé en 1931 avec sa diffusion sur la radio Akashvani, Calcutta.

Birendra Krishna Bhadra

Dans un récital de soixante minutes, Mahishasur Mardini chante l’histoire de Maa Durga triomphant de la tête de buffle rakshasa connu comme Mahish-asur. Ce podcast est diffusé par les chaînes All India Radio et est désormais également disponible sur YouTube. Depuis sa première diffusion il y a 90 ans, la forte demande de « Jago Durga, Jago Dashpraharan Dharini, » reste indiscutable à ce jour.

Alors que Kolkata commence à s’envelopper de diverses lumières colorées et avec l’émergence de shiuli, kaash ful en automne : la diffusion de Mahishasur Mardini sur les radios et les télévisions de Mahalaya, annonce simplement l’avènement de Pujo. Le sentiment d’éveil à la voix inestimable de Birendra Krishna et son interprétation de « Mahishasur Mardini » est surréaliste et incomparable.

Avis de non-responsabilité : cet article est fact-checké


Crédits image : Google Photos

Image caractéristique conçue par Saudamini Seth

La source: Temps de l’Hindoustan, L’express indien & ABP en direct

Trouver le blogueur : @ekparna_p

Ce message est tagué sous : Durga puja, pandals, parc Deshapriya, Youtube, abashar sarbojonin, Barisha club, Behala, festivals, sharodiya, mahalaya, Ashtami, Saptami, Navami, Dashami, festivals indiens, Bengale, coutumes, Bengalis

Clause de non-responsabilité : nous ne détenons aucun droit, droit d’auteur sur les images utilisées, celles-ci ont été extraites de Google. En cas d’avoir ou d’enlèvement, le propriétaire peut nous envoyer un mail.


Autres recommandations :



[ad_2]

Laisser un commentaire