L’Arabie saoudite autorise l’entrée directe de six pays, dont l’Inde et le Pakistan


Rapport de la Gazette saoudienne

RIYAD – L’Arabie saoudite a annoncé jeudi qu’elle autoriserait l’entrée directe de six pays, dont l’Indonésie, le Pakistan, l’Inde et l’Égypte, sans passer 14 jours de quarantaine dans un pays tiers.

La nouvelle directive entrera en vigueur à partir de 01h00 le mercredi 1er décembre 2021 ; l’agence de presse saoudienne a rapporté avoir cité une source officielle du ministère de l’Intérieur.

Le Brésil et le Vietnam sont les autres pays inclus dans la nouvelle liste des pays autorisés à entrer directement dans le Royaume. Tous ceux qui viennent de ces pays sont tenus de passer cinq jours en quarantaine institutionnelle, quel que soit leur statut vaccinal en dehors du Royaume, a précisé la source.

La source du ministère a déclaré qu’elle continuerait d’appliquer les dérogations émises précédemment en ce qui concerne la quarantaine pour certaines catégories de voyageurs. Après la décision de jeudi d’autoriser l’entrée directe de six pays, les autres pays qui sont toujours confrontés à l’interdiction de voyager sont la Turquie, l’Éthiopie, l’Afghanistan et le Liban.

La source du ministère de l’Intérieur a souligné l’importance d’adhérer à l’application de toutes les mesures de précaution et des protocoles préventifs qui ont été pris pour endiguer la propagation du coronavirus.

« Toutes les procédures et mesures sont soumises à une évaluation continue par les autorités sanitaires compétentes du Royaume, en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique dans le monde », a indiqué la source ajoutant que la décision avait été prise après un suivi continu de la situation pandémique localement. et dans le monde, ainsi qu’après avoir examiné les rapports des autorités sanitaires saoudiennes sur l’évolution de la pandémie de COVID-19 et l’étendue de la stabilité de la situation épidémiologique dans un certain nombre de pays.

Plus tôt le 24 août, le ministère de l’Intérieur avait émis des directives pour autoriser l’entrée directe d’expatriés entièrement vaccinés en provenance de pays confrontés à une interdiction de voyager. Il ne s’appliquait qu’aux étrangers titulaires d’un permis de séjour en cours de validité (iqama) et ayant quitté le Royaume avec un visa de sortie et de rentrée après avoir pris deux doses de vaccin contre le coronavirus en provenance d’Arabie saoudite.

L’Arabie saoudite avait temporairement suspendu tous les vols internationaux à partir du 15 mars 2020, suite au déclenchement de la pandémie de coronavirus. Bien que la suspension du service de vol international ait été levée après un an le 17 mai 2021, elle n’était pas applicable à 20 pays en raison de la situation du coronavirus dans ces pays.

Il est à noter que le ministère de l’Intérieur a annoncé la suspension de l’entrée des expatriés de 20 pays dans le Royaume dans le cadre des mesures de lutte contre le coronavirus, à compter du 3 février 2020. Cette décision a exempté les citoyens saoudiens, ainsi que les diplomates étrangers, de la santé pratiquants et leurs familles.

Les pays auxquels les voyages ont été suspendus étaient l’Argentine, les Émirats arabes unis, l’Indonésie, l’Inde, le Pakistan, le Brésil, le Portugal, la Turquie, l’Afrique du Sud, le Liban et l’Égypte, l’Allemagne, les États-Unis, le Japon, l’Irlande, l’Italie, les États-Unis. Royaume-Uni, Suède, Confédération suisse et France.

Il a également été indiqué que ceux en provenance d’autres pays devaient être mis en quarantaine pendant 14 jours dans un pays tiers s’ils étaient passés par l’un de ces 20 pays au cours des 14 jours précédant leur demande d’entrée dans le Royaume.

Plus tard, de nouveaux pays comme l’Afghanistan, l’Éthiopie et le Vietnam ont été ajoutés à la liste des pays interdits. Les autorités saoudiennes ont finalement levé la suspension des voyages avec tous ces pays, à l’exception des quatre autres.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *