Lapid dit que l’alerte de voyage vers la Turquie sera bientôt levée


Le ministère des Affaires étrangères Lapid a déclaré que l’alerte aux voyageurs avertissant les Israéliens de se rendre en Turquie pourrait bientôt être levée.

Lapid a été cité par des responsables lors de sa visite à Ankara et après une rencontre avec le chef de l’agence de renseignement turque et proche allié du président turc Recep Tayyip Erdoğan, Hakan Fidan.

L’avertissement de voyage a été publié le mois dernier après que les renseignements ont révélé un complot iranien visant à tuer ou à enlever des Israéliens en visite à Istanbul

Un haut responsable anonyme a déclaré que la Turquie avait demandé la levée de l’avertissement de voyage pour les Israéliens.

« La décision dépendra du travail très sérieux et professionnel accompli et je pense que nous devrions tous tirer notre chapeau en l’honneur de ces personnes, tant du côté israélien que du côté turc », a déclaré le haut responsable.

« L’alerte aux voyageurs sera levée lorsque nous serons convaincus qu’il n’y a aucun danger pour les Israéliens en visite en Turquie », a-t-il déclaré.

Plus tôt lors d’un point de presse, le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, a déclaré qu’Israël vise à réduire tout risque, « afin de permettre aux touristes israéliens de se rendre à Istanbul sans souci ».

« Il était important pour le gouvernement turc que le ministre des Affaires étrangères soit disposé à se rendre à Ankara pendant quelques heures et à exprimer la gratitude d’Israël pour ses efforts en faveur d’Israël », a déclaré Ushpiz.

2 Voir la galerie

??????

Yair Lapid avec son homologue turc Mevlüt Çavuşoğlu

(Photo : Reuters)

« Ce sera une conférence très importante car ce sera la plate-forme pour faire progresser les relations économiques bilatérales », a-t-il déclaré.

Lors de leur réunion, les ministres des affaires étrangères ont discuté de l’avancement des relations diplomatiques entre les pays, qui s’étaient détériorées après l’accord d’Israël a attaqué le Mavi Marmaramembre d’une flottille tentant de briser le blocus de Gaza en 2010.

Les ministres n’ont pas encore accepté de renvoyer leurs ambassadeurs. « Nous empruntons une voie évolutive dans nos relations », a déclaré la source principale. « Cela viendra mais nous voulons que les ambassadeurs soient réintégrés lorsque nous officialiserons les accords économiques et aériens », a-t-il déclaré.



Laisser un commentaire