L’ancien président exécutif de la mosquée, récipiendaire de la Médaille de la fonction publique, accusé de corruption


SINGAPOUR – Un ancien président exécutif de deux mosquées aurait conseillé un directeur d’entreprise sur le prix des devis pour les travaux effectués dans les mosquées.

Et en retour, le directeur l’aurait récompensé avec des actions dans une agence de voyage.

Vendredi, l’ancien président exécutif, Abdul Rahim Mawasi, 55 ans, a été inculpé d’un chef d’accusation de corruption.

Selon une déclaration du Bureau d’enquête sur les pratiques de corruption (CPIB), il est l’ancien président exécutif des conseils d’administration de la mosquée Darul Aman à Jln Eunos et de la mosquée Sallim Mattar à MacPherson.

Des vérifications en ligne montrent qu’il a été récipiendaire de la Médaille de la fonction publique en 2015.

La personne qui lui aurait donné la gratification était Mohd Mustaqim Kam @ Kam Hock Beng, 64 ans, directeur de Zeal-Con Engineering.

Il a également été inculpé vendredi d’un chef d’accusation de corruption.

Selon des documents judiciaires, Abdul Rahim aurait reçu de lui une gratification sous la forme d’actions d’Amal Travel & Tour en novembre 2019 ou vers cette date.

Abdul Rahim était représenté par M. Satwant Singh, tandis que Mustaqim n’avait pas d’avocat mais a déclaré au tribunal qu’il pourrait en engager un.

Ils reviendront devant le tribunal le 21 octobre.

S’ils sont reconnus coupables de corruption, les deux hommes peuvent chacun être emprisonnés jusqu’à cinq ans, condamnés à une amende pouvant aller jusqu’à 100 000 dollars ou les deux.

Dans sa déclaration, le CPIB a déclaré qu’il examinait toutes les plaintes et signalements liés à la corruption, y compris les signalements anonymes.

Il est joignable via différents canaux, dont les e-réclamations qui peut être déposée ici.

Laisser un commentaire