L’Ambassade d’Irlande lance un projet de gouvernance politique – Global News Network


La chargée d’affaires irlandaise Kate O’Donnell

L’ambassade d’Irlande au Libéria a lancé son projet de gouvernance politique avec le Comité de coordination des élections (ECC)

Intitulé « Promouvoir des processus démocratiques inclusifs et pacifiques au Libéria », le projet mis en œuvre par le Comité de coordination des élections cherche à s’engager avec toutes les parties prenantes pour approfondir la coopération politique et au développement dans le domaine des élections et de la gouvernance politique.

La chargée d’affaires de l’ambassade d’Irlande au Libéria, Kate O’Donnell, qui a officiellement lancé le projet à l’hôtel Corina à Monrovia jeudi, a déclaré que l’initiative prend en compte trois domaines clés.

Elle a énuméré les domaines spécifiques ciblés comme « Augmenter le soutien à la réforme électorale, à l’éducation civique et électorale et à la réduction de la violence à l’égard des femmes pendant les élections »

« Ce projet sera mis en œuvre au cours des neuf prochains mois et conduira à un Libéria dynamique, pacifique et prospère », a-t-elle noté.

L’ambassadrice d’Irlande a mentionné à plusieurs reprises l’énorme disparité entre les femmes aux niveaux de leadership local et national et dans diverses formes de représentations politiques à travers le pays.

Elle a rappelé en particulier la violence qui a occasionné l’élection du sénateur du comté de Gbarpolu, Gboto Kanneh, et a déclaré que les parties prenantes doivent travailler ensemble pour lutter contre la violence à l’égard des femmes lors d’une élection.

Le soutien d’Irish Aid à l’ECC, a-t-elle noté, contribuera également à accroître l’éducation civique et électorale à travers le Libéria et à faire avancer des réformes électorales significatives qui permettront aux femmes non seulement d’être des acteurs clés, mais aussi d’éduquer les citoyens ordinaires afin qu’ils sachent qu’ils sont partie du processus politique au Libéria.

En février de cette année, la communauté internationale a fait une déclaration conjointe pour soutenir la modification de l’article 4 de la loi électorale afin d’accroître le soutien et la participation des femmes aux élections afin d’améliorer la participation des femmes dans le système politique dominé par les hommes.

Le directeur exécutif adjoint de la Commission électorale nationale, Samuel Cole, a pour sa part engagé le NEC à travailler avec les Libériens de tous les domaines de la vie pour aider à améliorer la conduite et la crédibilité des élections.

Cole a déclaré que le NEC « n’a pas de contrôle exclusif sur ce qui se passe sur le terrain » lorsqu’il a déployé des travailleurs de pool, notant que ce sont les citoyens ordinaires qui doivent s’approprier le processus électoral.

Il a félicité l’ECC pour sa « collaboration et son travail avec la commission électorale » qui, au fil des ans, a donné des résultats fructueux.

Faisant des remarques au nom de la Police nationale du Libéria, l’inspecteur général adjoint de la police pour les opérations, le colonel Melvin Sackor a demandé au Syndicat de la presse du Libéria et à la communauté religieuse de plaider auprès de leurs membres pour qu’ils cessent d’utiliser leurs plateformes pour diffuser ce qu’il appelle des « discours de haine ».

« Nous vous supplions de dire aux journalistes, aux pasteurs et aux imams de s’abstenir de prêcher des messages de haine », a-t-il déclaré, ajoutant que « nous devons utiliser nos plateformes pour faire avancer la paix et la coexistence pacifique à tout moment ».

Le colonel Sackor a cependant déclaré que la LNP travaillera avec tout le monde pour protéger la paix et la stabilité du pays, indépendamment de l’origine politique, ethnique ou sociale.

La Commission de réforme du droit, la Commission de gouvernance, le LEON, Democracy International, Internews-Liberia et d’autres ont fait des remarques lors du lancement du projet Irish Aid/ECC en s’engageant à collaborer et à faire du projet un succès.

Atty. J Cole Bangalu qui représentait les partis politiques collaborateurs (CPP) dans ses remarques a remercié le gouvernement et le peuple irlandais pour le lancement du projet et a déclaré que le CPP s’engage à travailler avec l’ECC et tous les autres partenaires pour assurer des résultats crédibles de tous élections.

Il s’est cependant plaint de l’accès inégal aux ressources de l’État pendant les élections et a déclaré que le Comité de coordination des élections, les groupes d’observation des élections et la communauté internationale doivent s’efforcer de garantir l’application directe du code de conduite à chaque étape du processus.

(Visité 43 fois, 29 visites aujourd’hui)

Laisser un commentaire