L’actualité du coronavirus d’aujourd’hui : l’OMS organise une réunion spéciale sur la nouvelle variante inquiétante du COVID-19 ; L’UE veut arrêter les vols en provenance d’Afrique australe pour une variante


Le dernier Actualités du coronavirus du Canada et du monde entier vendredi. Ce fichier sera mis à jour tout au long de la journée. Liens Web vers des histoires plus longues si disponibles.

6h30 du matin: Les conseillers de l’Organisation mondiale de la santé tiennent une session spéciale vendredi pour étoffer des informations sur une nouvelle variante inquiétante du coronavirus qui a été détectée en Afrique du Sud, bien qu’un expert de haut niveau affirme que son impact sur les vaccins COVID-19 pourrait ne pas être connu avant des semaines .

Le groupe consultatif technique sur l’évolution du COVID-19 se réunissait virtuellement pour discuter de la variante dite B.1.1.529 qui a fait s’évanouir les marchés boursiers et a conduit l’Union européenne à recommander une pause des vols vers l’Afrique australe.

Le groupe pourrait décider s’il s’agit d’une « variante préoccupante » – le type le plus inquiétant, comme la variante delta bien connue – ou d’une « variante intéressante », et s’il faut utiliser une lettre grecque pour la classer.

« Nous ne savons pas encore grand-chose à ce sujet. Ce que nous savons, c’est que cette variante a un grand nombre de mutations, et le souci est que lorsque vous avez autant de mutations, cela peut avoir un impact sur le comportement du virus », a déclaré Maria Van Kerkhove, responsable technique de l’OMS sur le COVID-19. , dans un chat sur les réseaux sociaux jeudi.

Moins de 100 séquences complètes du génome de la variante sont à ce jour disponibles, a-t-elle déclaré.

« Il nous faudra quelques semaines pour comprendre l’impact de cette variante sur les vaccins potentiels, par exemple », a déclaré Van Kerkhove.

Joint par téléphone, le président du groupe consultatif, le Dr Anurag Agrawal, directeur de l’Institut de génomique et de biologie intégrative de New Delhi, a déclaré qu’il était trop tôt pour commenter la variante. Il a déclaré que davantage de données étaient nécessaires avant de pouvoir compléter les informations déjà disponibles.

« C’est à surveiller. Je dirais que nous avons des inquiétudes, mais je pense que vous voudriez que nous ayons des inquiétudes », a déclaré Van Kerkhove. « Nous avons des gens qui sont là-dessus. »

5h56 : COVID-19[feminine les éclosions dans les écoles élémentaires de l’Ontario ont atteint un sommet depuis le début de l’année scolaire, avec plus de 160 éclosions actuelles, soit presque le double du nombre d’il y a deux semaines et presque le triple du total d’il y a un mois.

Et tandis que les scientifiques et les médecins disent que les taux de vaccination communautaire, masquage et les améliorations de la ventilation dans les salles de classe ont joué un rôle en aidant à garder cas dans les écoles d’augmenter encore plus, ils préviennent que les épidémies pourraient très bien continuer à augmenter avec le temps froid – même avec le lancement jeudi de cliniques de vaccination COVID pour les enfants âgés de cinq à 11 ans.

En effet, avec l’intervalle de huit semaines recommandé entre les deux doses pédiatriques, il faudra plus de deux mois pour que le premier groupe d’enfants qui reçoivent une injection soit considéré comme complètement vacciné. Par exemple, les enfants qui reçoivent leur première injection fin novembre ne termineront leur série de vaccins qu’au début février.

Lisez l’histoire complète de Kenyon Wallace de la star

5h44 : Deux cas de la nouvelle souche COVID-19 sonnant l’alarme dans certaines parties de l’Afrique australe et déconcertant les marchés financiers du monde entier ont été découverts chez des voyageurs en quarantaine obligatoire à Hong Kong.

Un voyageur d’Afrique du Sud s’est avéré avoir la variante – actuellement connue sous le nom de B.1.1.529 – tandis que l’autre cas a été identifié chez une personne qui avait voyagé du Canada et a été mise en quarantaine dans la chambre d’hôtel en face de la sienne, le gouvernement de Hong Kong a déclaré jeudi soir. Le voyageur d’Afrique du Sud a utilisé un masque avec une valve qui ne filtre pas l’air expiré et a peut-être transmis le virus à son voisin lorsque la porte de la chambre d’hôtel était ouverte, a déclaré vendredi un porte-parole du service de santé.

B.1.1.529 porte un nombre inhabituellement élevé de mutations et est « clairement très différent » des incarnations précédentes, a déclaré Tulio de Oliveira, professeur de bio-informatique qui dirige des institutions de séquençage génétique dans deux universités sud-africaines, lors d’un briefing jeudi. . Les premiers résultats des tests PCR ont montré que 90% des 1 100 nouvelles infections dans la province sud-africaine qui comprend Johannesburg étaient causées par la nouvelle variante, a tweeté de Oliveira.

Le ministre sud-africain de la Santé, Joe Phaahla, a déclaré que la mutation était « une grave préoccupation », tandis que des responsables de l’Organisation mondiale de la santé se sont réunis pour discuter du virus.

5h43 : L’armée de l’air allemande commencera à aider le transfert des patients en soins intensifs vendredi alors que le gouvernement a averti que la situation dans le pays est plus grave qu’à n’importe quel moment de la pandémie.

Citant la forte augmentation des cas, le ministre de la Santé Jens Spahn a déclaré que les contacts entre les personnes devaient être fortement réduits pour freiner la propagation du virus.

« La situation est dramatiquement grave, plus grave qu’elle ne l’a été à aucun moment de la pandémie », a-t-il déclaré aux journalistes à Berlin.

Spahn a déclaré que l’Allemagne devait organiser des transferts à grande échelle de patients à l’intérieur du pays pour la première fois depuis le début de l’épidémie au début de 2020.

L’agence de presse allemande dpa a rapporté qu’un avion d’évacuation sanitaire de la Luftwaffe A310 transporterait des patients gravement malades de la ville méridionale de Memmingen à l’État de Rhénanie du Nord-Westphalie vendredi après-midi.

Les hôpitaux des régions du sud et de l’est de l’Allemagne ont averti qu’ils manquaient de lits de soins intensifs en raison du grand nombre de patients COVID-19 gravement malades.

L’agence nationale de lutte contre les maladies a déclaré que 76 414 nouveaux cas confirmés avaient été signalés au cours des dernières 24 heures. L’Institut Robert Koch, une agence gouvernementale, a déclaré que l’Allemagne avait également enregistré 357 nouveaux décès dus au COVID-19, portant le total depuis le début de l’épidémie à 100 476.

En réponse à une variante récemment découverte qui se répand en Afrique du Sud, Spahn a déclaré que les compagnies aériennes en provenance de là-bas ne pourraient transporter que des citoyens allemands. Les voyageurs devront être mis en quarantaine pendant 14 jours, qu’ils soient vaccinés ou non, a-t-il déclaré.

« La dernière chose dont nous avons besoin est d’introduire une nouvelle variante qui causera encore plus de problèmes », a-t-il déclaré.

5h42 : Les députés peuvent à nouveau travailler à domicile après avoir adopté jeudi une motion visant à reprendre les séances hybrides de la Chambre des communes.

Les libéraux et les néo-démocrates ont uni leurs forces pour adopter la motion malgré les objections des députés conservateurs et bloquistes qui souhaitaient un retour complet aux opérations normales en personne.

La motion donne aux députés la possibilité de participer virtuellement aux délibérations, y compris les votes et les débats à la Chambre des communes et ses comités, à partir de vendredi et jusqu’à la pause de la Chambre pour l’été en juin.

Il a été adopté jeudi soir par un vote de 180-140 après que le NPD a soutenu les libéraux pour mettre fin à deux jours de débat sur la question.

Les députés ont adopté pour la première fois le format hybride il y a un an, visant à limiter le nombre de membres à la Chambre des communes pour éviter de propager COVID-19. Mais l’accord multipartite pour autoriser ce format a expiré en juin dernier.

Depuis la reprise du Parlement lundi après une interruption de cinq mois, tous les 338 députés du pays sauf un ont été aux Communes parce qu’il n’y avait pas eu d’accord unanime pour revenir aux séances hybrides.

Le député disparu – le conservateur Richard Lehoux – a été testé positif pour COVID-19 samedi, deux jours après avoir assisté à une retraite en personne du caucus conservateur.

5h41 : Vendredi, le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré qu’Israël était « au seuil d’une situation d’urgence » après que les autorités ont détecté le premier cas du pays d’une nouvelle variante de coronavirus chez un voyageur de retour du Malawi.

Le ministère de la Santé a déclaré que le voyageur et deux autres cas suspects, tous vaccinés, ont été placés en isolement.

Une nouvelle variante de coronavirus a été détectée en Afrique du Sud qui, selon les scientifiques, est préoccupante en raison de son nombre élevé de mutations et de sa propagation rapide chez les jeunes du Gauteng, la province la plus peuplée du pays.

Lors d’une réunion du Cabinet convoquée vendredi pour discuter de la nouvelle variante, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré qu’elle était plus contagieuse et se propageait plus rapidement que la variante delta. Il a déclaré que les autorités collectaient toujours des informations pour savoir si cela échappait aux vaccins ou était plus mortel.

« Nous sommes actuellement au seuil d’une situation d’urgence », a-t-il déclaré. « Je demande à tout le monde d’être préparé et de participer pleinement au travail 24 heures sur 24. »

Jeudi soir, Israël a déclaré que l’Afrique du Sud et six autres pays africains étaient des « pays rouges » d’où les ressortissants étrangers n’ont pas le droit de se rendre en Israël. Il est interdit aux Israéliens de visiter ces pays et ceux qui en reviennent doivent subir une période d’isolement.

Israël a lancé l’une des premières et des plus réussies campagnes de vaccination au monde à la fin de l’année dernière, et près de la moitié de la population a reçu un rappel. Israël a récemment étendu la campagne pour inclure des enfants dès l’âge de 5 ans.

5h40 : Vendredi, les pays de l’Union européenne s’apprêtaient à arrêter les voyages aériens en provenance d’Afrique australe, cherchant à contrer la propagation d’une nouvelle variante de COVID-19 alors que le bloc de 27 pays lutte contre un pic massif de cas.

« La dernière chose dont nous avons besoin est d’introduire une nouvelle variante qui causera encore plus de problèmes », a déclaré le ministre allemand de la Santé Jens Spahn.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré dans un communiqué qu’elle « propose, en étroite coordination avec les États membres, d’activer le frein d’urgence pour arrêter les voyages aériens en provenance de la région de l’Afrique australe ».

Les scientifiques affirment que la nouvelle variante du coronavirus détectée en Afrique du Sud est préoccupante en raison de son nombre élevé de mutations et de sa propagation rapide chez les jeunes du Gauteng, la province la plus peuplée du pays.

L’Allemagne a déclaré que la proposition de von der Leyen pourrait être adoptée dès vendredi soir. Spahn a déclaré que les compagnies aériennes revenant d’Afrique du Sud ne pourront transporter que des citoyens allemands chez eux et que les voyageurs devront être mis en quarantaine pendant 14 jours, qu’ils soient vaccinés ou non.

L’Allemagne a enregistré un nouveau nombre record de cas quotidiens ces derniers jours et a franchi jeudi la barre des 100 000 décès dus au COVID-19.

Le ministère italien de la Santé a également annoncé des mesures visant à interdire l’entrée en Italie de toute personne ayant séjourné dans sept pays d’Afrique australe – Afrique du Sud, Lesotho, Botswana, Zimbabwe, Mozambique, Namibie et Eswatini – au cours des 14 derniers jours en raison de la nouvelle variante.

Les Pays-Bas prévoient des mesures similaires.

« Ces pays sont considérés comme des zones à haut risque. Cela signifie une quarantaine et un double test pour les voyageurs en provenance de ces pays », a déclaré le ministre néerlandais de la Santé Hugo De Jonge.

En Israël, le ministère de la Santé a déclaré avoir détecté le premier cas du pays de la nouvelle variante du coronavirus chez un voyageur de retour du Malawi. Le voyageur et deux autres cas suspects ont été placés en isolement. Il a déclaré que tous les trois étaient vaccinés, mais qu’il examinait actuellement leur statut vaccinal exact.

Un quatrième pic de coronavirus frappe particulièrement gravement l’UE à 27 pays, les gouvernements s’efforçant de resserrer les restrictions afin de tenter de contenir la propagation. La proposition d’interdiction de vol est intervenue à la suite d’une action similaire de la Grande-Bretagne jeudi.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *