La tombe la plus mystique du cimetière du Père Lachaise


La tombe la plus mystique du cimetière du Père Lachaise a piqué ma curiosité après une visite virtuelle réalisée par Paris Vivre sur Facebook. Les restes de la baronne Elisabeth Alexandrovna Strogonoff de Demidoff sont enterrés dans la tombe. C’est vraiment énorme en taille!

Localisation du tombeau le plus mystique du Père Lachaise

Au centre du cimetière, dans son dix-neuvième arrondissement, nous avons trouvé ce magnifique tombeau. Le guide a expliqué que la baronne aimait la ville de Paris et que c’était son dernier souhait d’être enterrée ici. Ainsi, elle pourrait voir tout Paris pour l’éternité.

Tombe d'Elisabeth Strogonoff de Demidoff

Histoire de famille

Née en Russie dans l’une des familles les plus riches du XVIIe siècle, elle se maria à l’âge de 16 ans. Elle et son mari vécurent à Paris pendant les années où il était diplomate. Puis ils ont déménagé en Italie avant de retourner à Moscou.

Elisabeth_Alexandronov_Strogonoff_Demidoff

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1937584

Bien que je retrouve fréquemment le portrait ci-dessus de Robert Lefèvre, je préfère la peinture à l’huile de Jean Louis Voille ci-dessous.

Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=57712698

La baronne adorait Paris. Elle y est retournée après la naissance de ses enfants car son mariage était malheureux. Elle est décédée à l’âge de 39 ans. Cependant, parce qu’elle vivait à Paris au moment de sa mort, elle a été autorisée à être enterrée dans un cimetière parisien. (Trouvez les conditions d’inhumation et d’autres anecdotes intéressantes ici.)

Pourquoi son tombeau est-il considéré comme le plus mystique du Père Lachaise ?

Coyau / Wikimedia Commons https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/41/P%C3%A8re-Lachaise_-_Division_19_-_Stroganoff_03.jpg

Premièrement, la baronne Elisabeth Alexandrovna Strogonoff de Demidoff est décédée le 8 avril 1818. Tout comme la trilogie des nombres 6-6-6 est considérée comme satanique par nature ou représentative de l’Antéchrist, ces huit ont également une signification. Selon le guide, les nombres 8-8-8 seraient les nombres qui ouvrent une porte sur le monde des vampires.

En plus des chiffres, il y a aussi des images de loups et d’autres symboles de la littérature de Bram Stoker à l’extérieur de la tombe qui font référence.

De plus, il y a la légende de ses dernières volontés et de son testament. Selon cette légende, la baronne ne voulait pas être seule dans sa tombe.

Ainsi, quiconque pourrait rester dans la tombe avec elle pendant un an recevrait des millions de francs. Aucun contact autorisé – même pas la personne qui apporte leur nourriture. Cependant cette personne vaillante pouvait librement errer dans le cimetière pendant la nuit après le verrouillage des grilles.

De plus, les rapports qui suivent cette légende ont indiqué que beaucoup ont essayé de passer un an, aucun n’a réussi et certains se sont transformés en idiots babillants.

Demandes à Père Lachaiseconservateur de tenter ce test s’est poursuivi jusqu’au vingtième siècle.

Le ministère français de la Culture classe le tombeau au titre des monuments historiques.

Ma recommandation

Je recommande fortement de prendre l’une des visites guidées. Même si nous avions une carte lors de notre première visite, le cimetière est immense ! 109 hectares !

De belles larges rues pavées serpentent ici et là. Cependant, il existe également de petits sentiers pédestres, et notre guide en a emprunté plusieurs pour localiser les tombes particulièrement célèbres.

En marchant, elle a tissé de merveilleuses histoires de l’histoire dans sa tournée. Je ferai certainement un tour en personne une fois que nous pourrons à nouveau voyager en France!

Voulez-vous pratiquer votre français? Vous pouvez lire cet article en français sur La Tombe la Plus Mystique

Les références

Paris Vivre – visites guidées virtuelles

Mental Floss Si vous voulez en savoir plus sur la légende.

Paris Zigzag – pour les visites guidées en personne

Cimetière du Père Lachaise

[There are no affiliate links.]

REMARQUE:

À la suite de mes recherches sur la baronne, j’ai trouvé plusieurs orthographes d’Elisabeth ainsi que de Strogonoff et Demidoff. Le site Histoire du Père Lachaise a vérifié que ces différences proviennent de « faire du nom français » : «Elizaveta Alexandrovna Stroganova (francisé en Stroganoff ou Strogonoff ; 1779-1818)”



Source link

Laisser un commentaire