La Tanzanie confirme le meurtre de trois policiers par un agresseur armé


Le président tanzanien Samia Suluhu Hassan a confirmé mercredi le meurtre de trois policiers et d’un garde d’une société de sécurité privée par un agresseur armé.

« J’envoie mes condoléances aux forces de police tanzaniennes à la suite de la mort de trois policiers et d’un gardien d’une société de sécurité privée », a déclaré le président Hassan sur Twitter.

Elle a déclaré que les quatre victimes avaient été tuées lors d’une attaque par un assaillant armé au pont Selander le long de la route Ali Hassan Mwinyi en milieu d’après-midi dans la capitale commerciale Dar es Salaam.

« L’agresseur a été contrôlé et j’ordonne à la police d’entreprendre une enquête approfondie sur l’incident », a déclaré le chef de l’Etat.

Simon Sirro, chef de la police tanzanienne, a déclaré à une station de radio locale que l’agresseur avait également été abattu par la police, ajoutant que la police enquêtait pour établir la nationalité de l’agresseur et son mobile.

L’attaque s’est produite peu de temps après que le président Hassan s’est adressé à des officiers supérieurs de la police et les a exhortés à renforcer la lutte contre les crimes organisés transfrontaliers, y compris le terrorisme et le trafic de drogue.

Source(s) : Agence de presse Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *