La Tanzanie avertit les braconniers d’arrêter les fautes professionnelles


Éléphant

Les autorités tanzaniennes de la faune sauvage ont averti samedi les braconniers d’arrêter les fautes professionnelles avant qu’ils ne soient confrontés à toute la force de la loi.

Eliamani Sedoyeka, le nouveau secrétaire permanent du ministère des Ressources naturelles et du Tourisme, a déclaré que les braconniers qui envisageaient de braconner dans les aires protégées du pays ne devraient pas rêver de le faire.

Sedoyeka a fait ces remarques lorsqu’il a reçu 10 véhicules neufs par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans la capitale commerciale Dar es Salaam.

« Le ministère des Ressources naturelles et du Tourisme a pris toutes les mesures nécessaires pour s’assurer que tout braconnier tentant de tuer des animaux dans nos aires protégées soit arrêté et traité en conséquence », a-t-il déclaré.

Sedoyeka a déclaré que les 10 véhicules donnés par le PNUD aideront à renforcer les patrouilles contre les braconniers dans les zones protégées du pays.

Christine Musisi, la représentante résidente du PNUD en Tanzanie, a déclaré que l’agence des Nations Unies continuera à soutenir la Tanzanie dans ses efforts de lutte contre le braconnage pour améliorer l’industrie du tourisme. Article final

Envoyez vos actualités à newsghana101@gmail.com et via WhatsApp au +233 244244807
Suivre Actualités Ghana sur Google Nouvelles

Laisser un commentaire