La station de ski japonaise Niseko Hanazono prépare des pistes de luxe à la Vail

[ad_1]

Par un après-midi glacial de janvier, Colin Hackworth se promène dans les bois de la montagne Niseko au Japon pour montrer sa réserve préférée de poudre fraîche. Se laissant tomber sur une face escarpée, il plonge dans la neige jusqu’aux genoux, projetant des panaches cristallisés alors qu’il tourne après virage à travers les arbres. « Il n’y a rien d’autre comme ça », déclare l’Australien de 65 ans. « Quand on comprend l’industrie du ski, on comprend à quel point il est rare d’obtenir ce genre de poudreuse abondante et aérée. »

Niseko se trouve à l’extrémité ouest de l’île d’Hokkaido, où les vents sibériens balayant la mer du Japon laissent tomber de fortes chutes de neige presque quotidiennement pendant les mois d’hiver. La zone obtient généralement au moins 10 mètres (33 pieds) par saison – et parfois plus de 15 mètres – contre environ trois à Courchevel en France et six dans la station balnéaire de Vail au Colorado.

[ad_2]

Laisser un commentaire