La situation du COVID-19 dans l’UE est pire que jamais, alors que la Commission propose de nouvelles règles de voyage


Peu de temps après que la Commission européenne a proposé de nouvelles règles pour les voyages au sein de l’UE, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a révélé que la situation du COVID-19 sur le continent est pire que jamais.

Hier, la Commission a proposé que toutes les personnes titulaires d’un certificat de vaccination relevant du laissez-passer numérique COVID-19 de l’UE ou de tout autre document équivalent montrant que le titulaire a été vacciné avec l’un des vaccins approuvés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) devraient également être autorisés à voyager dans le bloc sans être soumis à des règles supplémentaires.

De plus, afin de permettre des déplacements plus simples, le même a conseillé que les États membres imposent des règles coordonnées basées sur le statut vaccinal des voyageurs.

Cependant, malgré ces recommandations, il n’est pas clair si les ressortissants de l’UE et de pays tiers pourront bientôt voyager sans être exposés au virus, car la situation du COVID-19 s’est considérablement aggravée.

Selon la dernière mise à jour des cartes qui ont été publiées à l’appui de la recommandation du Conseil sur une approche coordonnée concernant les règles de voyage, tous les États membres de l’UE ont identifié une augmentation des taux d’infection au cours des sept derniers jours.

Pour cette raison, l’ECDC a suggéré à tout le monde, en particulier les personnes non vaccinées et non guéries, de s’abstenir de faire des voyages non essentiels pour le moment, rapporte SchengenVisaInfo.com.

Conformément aux données fournies par l’Agence européenne de la santé, la plupart des États membres de l’UE – Autriche, Belgique, Tchéquie, la moitié de la Bulgarie, Croatie, Estonie, Irlande, Islande, Pologne, Pays-Bas, Lettonie, Lituanie, Grèce, Hongrie, Liechtenstein, Slovénie , et la Slovaquie – font actuellement partie de la liste rouge foncé.

Une telle catégorisation a été faite après que tous ces pays ont signalé plus de 500 cas d’infection à coronavirus pour 100 000 habitants et ont eu un taux de positivité des tests de plus de quatre pour cent au cours des deux dernières semaines.

Les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont montré que parmi tous les États membres, la Pologne, les Pays-Bas, la Tchéquie et la Belgique ont signalé les taux d’infection les plus élevés.

Au cours des sept derniers jours, la Pologne a enregistré 154 317 nouveaux cas d’infection. Au cours de la même période, les Pays-Bas ont signalé 156 921 cas, suivis de la Tchéquie avec 117 409 cas et de la Belgique avec 85 308 cas.

Par conséquent, compte tenu du fait que les cas d’infection augmentent chaque jour, l’Agence a fortement conseillé à chacun de s’abstenir de voyager pendant cette période. Il est conseillé à ceux qui ont besoin de faire un voyage d’être prudents et d’avoir sur eux les documents nécessaires à tout moment.

Outre les pays mentionnés ci-dessus, l’Espagne, le Portugal et la France ont également signalé une augmentation des cas de COVID-19. Ces pays ont été les destinations les plus sûres pour voyager jusqu’à présent. Cependant, en raison de la nouvelle vague de COVID-19, ces zones ont également été touchées.

Néanmoins, les voyages vers l’un de ces trois territoires ne sont pas aussi fortement déconseillés que les voyages vers les zones figurant sur la liste rouge foncée, à condition que les voyageurs remplissent les conditions d’entrée de leur pays de destination.

>> La Commission européenne recommande de rouvrir les frontières pour les voyageurs vaccinés avec des vaccins approuvés par l’OMS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *