La princesse Charlene de Monaco « a failli mourir en Afrique du Sud » au milieu d’une crise sanitaire privée, selon une source


Mode de vie

Une source a fait la lumière sur les détails de l’absence de la princesse Charlene des fonctions royales. Photo / Getty Images

Un initié proche de la princesse Charlene a déclaré que l’absence de la royale monégasque était due à de graves problèmes de santé physique.

Cela survient après le retour de Charlene à Monaco la semaine dernière après un séjour de six mois en Afrique du Sud, et le prince Albert a donné une interview disant qu’elle était entrée en cure de désintoxication peu de temps après son retour.

La source a clairement indiqué dans des commentaires à la page six du New York Post que la princesse avait de graves problèmes de santé physique et qu’elle ne souffrait pas de problème mental ou émotionnel.

« Il est injuste qu’elle soit décrite comme ayant une sorte de problème mental ou émotionnel », a déclaré une source anonyme à Page Six.

« Nous ne savons pas pourquoi le palais minimise le fait qu’elle a failli mourir en Afrique du Sud.

« Elle n’a pas pu manger d’aliments solides depuis plus de six mois à cause de toutes les interventions chirurgicales qu’elle a subies depuis », a ajouté la source, expliquant qu’en raison des interventions chirurgicales dont elle a eu besoin, elle n’a pu consommer des liquides qu’avec une paille et a perdu « près de la moitié de son poids corporel ».

La source a ajouté qu’elle « ne perd pas la tête » et « ne souffre pas de graves problèmes de santé mentale ».

Au lieu de cela, Charlene serait épuisée par six mois d’interventions chirurgicales et n’a pas pu rentrer chez elle en raison de sa maladie.

La princesse est rentrée à Monaco il y a deux semaines, après avoir passé six mois en Afrique du Sud et séjourne pour le moment dans un établissement.

« Leurs Altesses Sérénissimes ont toutes deux décidé qu’une période de calme et de repos était nécessaire pour assurer le meilleur rétablissement à la santé de la princesse Charlene », peut-on lire dans un communiqué du palais annonçant son retour.

« Je vais probablement le dire plusieurs fois, mais cela n’a rien à voir avec notre relation. Je veux que ce soit très clair. Ce ne sont pas des problèmes au sein de notre relation; pas avec la relation entre un mari et une femme. C’est de une nature différente », a déclaré le prince Albert dans une interview au magazine People cette semaine.

« Elle était clairement épuisée, physiquement et émotionnellement. Elle était dépassée et ne pouvait pas faire face aux fonctions officielles, à la vie en général ou même à la vie de famille », a ajouté le monarque monégasque.

Le royal de Monaco devrait être libéré « en temps voulu avant les vacances de Noël ».

Laisser un commentaire