La police malaisienne refoule des centaines de personnes en essayant de briser l’interdiction de voyager dans les districts et les États, Nouvelles de l’Asie du Sud-Est et Top Stories

https://www.straitstimes.com/asia/se-asia/malaysia-police-turn-back-hundreds-trying-to-break-travel-ban-across-districts-and
[ad_1]

KUALA LUMPUR – La police malaisienne a refoulé des centaines d’automobilistes qui tentaient de traverser des districts ou des États malgré une interdiction gouvernementale, certains d’entre eux utilisant des excuses telles que d’essayer d’envoyer des biscuits et des vêtements Hari Raya à des amis et des membres de la famille.

Les automobilistes ont été arrêtés à des barrages routiers montés par la police alors que le gouvernement imposait des déplacements inter-districts à partir de samedi, en plus des déplacements inter-États dans une tentative désespérée de réduire les infections à Covid-19.

Le plus grand festival annuel de Malaisie, Hari Raya Aidilfitri, sera célébré jeudi 13 mai, avec de nombreuses personnes voyageant généralement pour rencontrer des familles et des amis.

Les responsables de la santé ont averti que les infections quotidiennes à coronavirus, oscillant maintenant entre 3 000 et 5 000, pourraient atteindre 7 000 d’ici la fin de ce mois si les gens continuent de fouler les centres commerciaux et les bazars du Ramadan.

La Malaisie a signalé dimanche un record de 26 décès de Covid-19 et 3 733 nouveaux cas quotidiens.

Le gouvernement s’empresse d’ajouter des lits dans les unités de soins intensifs (USI), qui sont pleins à 90% dans certains des 22 hôpitaux publics traitant Covid-19.

« Nous avons déjà monté les barrages routiers depuis (dimanche) et avons constaté que jusqu’à présent, il y avait encore de nombreux usagers de la route têtus qui tentaient de voyager entre les États sans raisons valables », a déclaré dimanche le chef de la police du district de Petaling Jaya, Mohamad Fakhrudin Abdul Hamid, à l’agence de presse Bernama. .

« Ils ont reçu l’ordre de rebrousser chemin. Parmi leurs raisons figuraient l’envoi de vêtements chez des amis à Shah Alam, l’achat de marchandises, l’embarquement des familles pour faire du shopping dans la région de Shah Alam », a-t-il ajouté.

A la frontière de Kelantan samedi dernier, la police a refoulé plus de 500 véhicules qui tentaient d’entrer dans l’État sans permis de voyage inter-États, a déclaré le chef de la police de Kelantan, Shafien Mamat, cité par le quotidien The Star.

Une caméra montée par la Malaysian Highway Authority ce jour-là a capturé des centaines de voitures se dirigeant de Kuala Lumpur et Selangor vers l’est de l’État de Pahang malgré l’interdiction de voyager.

La Malaisie compte 13 États et trois territoires fédéraux, les déplacements entre eux étant interdits, sauf à des fins professionnelles.

L’interdiction interdistrict signifie qu’une personne dans, disons, l’un des 13 districts de Selangor, ne peut pas traverser dans un autre district, sauf pour un travail tel que la livraison de nourriture ou de colis.

Le gouvernement a interdit le pré-Hari Raya balik kampung (retour à la ville natale) exode pour la deuxième année consécutive, mais avait auparavant permis aux personnes vivant dans le même État de se rendre visite pour le festival. Le gouvernement a désormais interdit les rassemblements de Hari Raya.

C’est la première fois que des restrictions aux déplacements inter-districts et une interdiction des rassemblements sont imposées à l’échelle nationale depuis mars de l’année dernière.

L’ancien Premier ministre Mahathir Mohamad a averti lundi que la Malaisie pourrait subir le même sort que l’Inde et le Brésil, avec plusieurs milliers d’infections par jour, si les gens ne respectaient pas les protocoles de santé en se rassemblant en foule.

« Nous n’avons pas besoin de visiter les maisons d’amis et de parents. Parce que ce n’est pas une bonne visite, car peut-être que nous serons infectés ou qu’ils seront infectés », a-t-il déclaré dans une adresse spéciale sur Facebook.

« Nous devons être patients dans la célébration de cette année parce que nous voulons voir cette maladie réduite par nos actions. »



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire