La plus haute juridiction brésilienne confirme le laissez-passer vaccinal pour le hotspot touristique de Rio


Publié le: Modifié:

Rio de Janeiro (AFP)

La Cour suprême du Brésil a confirmé l’exigence selon laquelle tous ceux qui accèdent aux sites touristiques de Rio de Janeiro à partir de vendredi doivent avoir un certificat de vaccin Covid-19.

Le mandat s’applique également à l’accès à d’autres espaces publics tels que les cinémas, les théâtres, les gymnases, les musées, les stades sportifs et les salles de conférence, mais pas les restaurants, bars ou centres commerciaux.

Les visiteurs étrangers sont autorisés à présenter un passeport sanitaire international.

Un juge d’une juridiction inférieure avait annulé la mesure, la qualifiant de « dictature de la santé ».

Mais le juge de la Cour suprême fédérale, Luiz Fux, a annulé cette décision jeudi soir, arguant que les efforts de lutte contre la pandémie, tels que le laissez-passer sanitaire, relèvent de la responsabilité du bureau du maire.

« C’est une ville touristique qui veut célébrer le Nouvel An, le carnaval et l’été avec ses hôtels pleins », a déclaré le maire de Rio Eduardo Paes, saluant la décision de justice.

« D’ici la deuxième quinzaine de novembre, près de 100 % des (habitants de Rio) auront pris la deuxième dose… Avec le passeport, nous voulons dire au touriste responsable qui a été vacciné : ‘Venez sans souci.' »

Et à ceux qui ne sont pas vaccinés, Paes a adressé un message direct : « S’il vous plaît, ne venez pas, vous ne serez pas les bienvenus à Rio de Janeiro. »

La ville de 6,8 millions d’habitants, célèbre pour ses belles plages et ses vues à couper le souffle, a récemment connu une vague d’infections à coronavirus à cause de la variante Delta.

Rio parie sur une vaccination généralisée pour ramener des événements bien-aimés tels que son carnaval annuel, le plus grand du monde, qui a dû être annulé cette année en raison de la pandémie.

Le Brésil, pays de 213 millions d’habitants, a enregistré près de 600 000 décès dus au Covid-19, un bilan juste derrière les États-Unis.

Rio a un taux de mortalité par coronavirus signalé de 439 pour 100 000 habitants – bien supérieur à la moyenne nationale de 280.

Le Brésil a démarré tardivement la vaccination contre le coronavirus, mais est désormais le pays avec le quatrième plus grand nombre de doses administrées.

Près des deux tiers de la population ont reçu au moins une dose de vaccin et 35 pour cent sont complètement immunisés. A Rio, ce chiffre est de près de 50 pour cent.



Source link

Laisser un commentaire