La Nouvelle-Zélande va « approfondir ses liens » avec Singapour, selon le vice-Premier ministre Winston Peters

[ad_1]

Vice-Premier ministre Winston Peters

Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Winston Peters.
Photo: RNZ / Angus Dreaver

Le ministre des Affaires étrangères Winston Peters est de retour en Nouvelle-Zélande après un voyage éclair dans plusieurs pays de la région de l’Asie du Sud et du Sud-Est.

La dernière étape de Peters a eu lieu à Singapour, qui, selon lui, est « le partenaire de défense le plus important de la Nouvelle-Zélande en Asie du Sud-Est ».

Singapour est également le quatrième partenaire commercial de la Nouvelle-Zélande et une plaque tournante de transbordement essentielle pour les marchandises néo-zélandaises, a-t-il déclaré.

Peters a rencontré le ministre de la Défense de Singapour, Ng Eng Hen, et le deuxième ministre des Affaires étrangères, Mohamad Maliki Osman.

Ils ont discuté de la manière de développer des relations plus solides entre la Nouvelle-Zélande et Singapour et des défis régionaux et mondiaux les plus urgents.

« Singapour et la Nouvelle-Zélande partagent des intérêts et des perspectives sur un large éventail de questions », a déclaré Peters.

« Pendant l’ère du COVID, nous avons réalisé des progrès considérables grâce à la coopération en matière de chaînes d’approvisionnement et de sécurité alimentaire. »

Le vice-Premier ministre a déclaré que Singapour était un leader en matière de technologie et d’innovation et un partenaire « idéal » pour une collaboration dans des « domaines nouveaux et émergents », tels que « l’économie numérique » et « la transition verte ».

« La Nouvelle-Zélande se réjouit de travailler avec Singapour pour approfondir davantage les liens et faire progresser les questions régionales, notamment dans le Pacifique. »

Peters a également visité l’Inde et l’Indonésie lors de ce voyage dans la région.

« Le gouvernement de coalition a identifié l’Asie du Sud et du Sud-Est comme une région cruciale dans nos efforts pour offrir à la Nouvelle-Zélande une politique étrangère plus active et plus énergique », a-t-il déclaré.

« Alors que nous poursuivons un programme international visant à renforcer la sécurité et la prospérité des Néo-Zélandais, d’autres visites de haut niveau en Asie du Sud et du Sud-Est suivront au cours des six prochains mois. »

[ad_2]

Laisser un commentaire