La Malaisie lève l’interdiction de voyager en Afrique

[ad_1]

KUALA LUMPUR,:

La Malaisie a levé l’interdiction de voyager imposée à huit pays d’Afrique australe qui avaient été parmi les premiers à signaler la variante Omicron du coronvirus, citant la plus grande propagation de la variante dans le monde, a déclaré mardi son ministre de la Santé.

Pendant ce temps, les autorités réduiraient le temps d’attente pour les doses de vaccin de rappel au milieu des inquiétudes concernant la propagation d’Omicron, a déclaré le ministre de la Santé Khairy Jamaluddin aux journalistes.

Les autorités ont détecté 306 cas suspects d’Omicron sur 366 échantillons de voyageurs qui avaient été testés positifs pour le COVID-19 à leur arrivée entre le 21 et le 25 décembre, a-t-il déclaré.

« Nous attendons toujours la confirmation des résultats du séquençage du génome entier », a-t-il déclaré, ajoutant que la Malaisie n’avait signalé jusqu’à présent qu’un seul cas confirmé de transmission locale.

Khairy a déclaré qu’étant donné la propagation rapide de la variante dans le monde, il n’y avait aucune raison de continuer avec une interdiction de voyager contre les pays d’Afrique.

Les huit pays, qui comprennent l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Mozambique et le Malawi, resteront sur une liste de pays considérés comme à haut risque, les voyageurs de ces pays étant soumis à des restrictions supplémentaires à leur arrivée, a-t-il déclaré.

La Malaisie a annulé les rassemblements de masse à Noël et au cours du Nouvel An, et a imposé des exigences pour les rappels de vaccin COVID-19 parmi les groupes à haut risque, depuis l’enregistrement de son premier cas de la variante Omicron au début du mois.

Mardi, Khairy a déclaré que les autorités autoriseraient désormais que l’intervalle entre les doses primaires et de rappel pour tous les vaccins soit réduit à trois mois, rejoignant un nombre croissant de pays qui ont réduit les temps d’attente dans le but de conjurer une nouvelle vague d’infections.



[ad_2]

Laisser un commentaire