La Grèce se prépare à des coupures de courant continues si la Russie coupe le gaz

[ad_1]

Dans un scénario extrême où le flux de gaz russe s’arrête complètement, la Grèce imposera des pannes d’électricité tournantes pour les industries énergivores et les entreprises connectées au réseau moyenne tension. Les ménages, les petites entreprises, les hôtels et la production de nourriture et d’autres produits de première nécessité seraient épargnés.

Le gouvernement grec prépare un plan d’urgence pour économiser l’énergie en cas d’interruption complète et prolongée de l’approvisionnement en gaz russe, Ta Néa signalé. DEPA Commercial, le plus grand importateur de gaz du pays, a payé Gazprom pour les livraisons de combustible fossile du mois dernier, il n’y a donc pas de menace imminente.

Selon des sources anonymes du média, le plan implique des mesures pour réduire la consommation d’électricité et les déplacements, quel que soit le risque d’arrêt des flux de gaz russe. Dans le scénario extrême, notamment au plus fort de la saison touristique, des délestages roulants seraient introduits les jours ouvrés.

Restrictions à introduire pour la climatisation, la consommation d’énergie dans le secteur public

L’idée est de limiter l’approvisionnement en électricité des industries énergivores et lourdes et des entreprises du réseau moyenne tension qui ne sont pas dans la chaîne d’approvisionnement des produits de première nécessité comme l’alimentation. Cela signifie que les ménages, les petites entreprises, le secteur de l’hébergement, les hôpitaux et les infrastructures publiques essentielles ne seraient pas affectés.

La température minimale autorisée dans les bâtiments publics cet été sera de 26 à 27 degrés Celsius

Le gouvernement s’apprête à recommander le retour au travail à distance et une diminution des déplacements routiers en voiture, ajoute l’article. Sur la base d’un modèle appliqué par l’Italie, la Grèce entend limiter l’utilisation des climatiseurs, des luminaires et des appareils électriques dans les bâtiments publics, ont indiqué des personnes proches du dossier. La température minimale devrait être de 26 à 27 degrés Celsius en été, tandis qu’en hiver, les chambres ne pourront pas être plus chaudes que 19 à 20 degrés, a appris le journal.

La Grèce va louer un méthanier

Le ministère de l’Environnement et de l’Énergie et d’autres institutions concernées prévoient d’accélérer le remplacement des ampoules par des solutions éconergétiques. La Grèce a décidé de louer un méthanier flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) pendant 12 mois pour augmenter sa capacité de stockage. Le gouvernement vise une augmentation de 50 % de la production de lignite cette année.

Dans le cadre de son paquet REPowerEU pour parvenir le plus rapidement possible à l’indépendance vis-à-vis des combustibles fossiles russes, la Commission européenne a appelé les États membres à mettre à jour les plans d’urgence, à réduire la consommation et à augmenter les capacités de flux de gaz inversé d’ouest en est d’ici l’hiver prochain. Dans un esprit de solidarité, les pays les moins touchés pourraient réduire la demande de gaz au profit des États membres les plus touchés par les pénuries, a souligné l’exécutif de l’Union européenne.



Vues des publications :
2

[ad_2]

Laisser un commentaire