La Garde côtière américaine annule la recherche des Haïtiens disparus en mer


Le Commandant du Secteur des Garde-côtes, San Juan, capitaine Gregory H. Magee, a mis en garde les Haïtiens contre les voyages illégaux dans des « embarcations de fortune grossièrement surchargées » alors que les autorités ont annulé dimanche soir la recherche de survivants de la catastrophe maritime de la semaine dernière qui a fait au moins 11 morts haïtiens.

« Nos plus sincères condoléances aux familles, amis et proches de ceux qui n’ont pas survécu ou sont toujours portés disparus, nos prières les accompagnent », a déclaré Magee, félicitant « tous les équipages des agences partenaires qui ont répondu dans cette affaire.

« Leur bravoure et leurs actions ont permis de sauver 38 vies d’une mort presque certaine, ainsi que les équipages aériens, terrestres et terrestres impliqués dans la recherche. Ces équipages ont fait tout leur possible pour s’assurer que s’il y avait d’autres survivants, ils auraient eu la meilleure chance d’être secourus », a-t-il déclaré.

– Publicité –

Mais Magee a déclaré que malheureusement, alors que la menace de voyages illégaux persiste, « nous pourrions être contraints de réagir à des événements similaires à l’avenir.

« Les dangers de ces voyages sont réels, nous les voyons tous les jours, des personnes à bord de bateaux de fortune grossièrement surchargés prenant l’eau en haute mer avec peu ou pas d’équipement de sauvetage.

« Ces personnes sont à la merci de passeurs impitoyables qui ne se soucient ni de leur vie ni de leur sécurité. A tous ceux qui envisagent de participer à un voyage clandestin, ne prenez pas la mer ! Cela pourrait simplement vous sauver la vie », a déclaré le commandant des garde-côtes.

Les garde-côtes ont suspendu dimanche soir les recherches de rescapés qui se poursuivaient depuis quatre jours, suite au naufrage jeudi dernier d’un bateau surchargé de migrants haïtiens illégaux dans les eaux du passage maritime de Mona entre Porto Rico et la République dominicaine

Le Premier ministre haïtien, le Dr Ariel Henry, a déclaré au cours du week-end qu’il était « profondément contrarié » par l’incident, présentant ses condoléances aux proches des personnes tuées.

« La nouvelle du naufrage d’un bateau au large de Porto Rico qui a causé la mort de 11 de nos compatriotes me bouleverse profondément ».

Jeudi dernier, la Garde côtière américaine a déclaré avoir rapatrié 207 migrants haïtiens au Cap-Haïtien, en Haïti, après avoir été interceptés à 20 miles au sud des îles Turques et Caïques lors d’un autre exercice.

CMC/



Laisser un commentaire