La France rendra les tests COVID-19 effectués à des fins de voyage facturables à partir de vendredi

[ad_1]

Le gouvernement français a confirmé qu’à partir du vendredi 15 octobre, les tests PCR et antigéniques rapides effectués pour des raisons non médicales ne seront plus pris en charge par l’assurance maladie.

Sur la base de la nouvelle décision publiée hier par les autorités françaises, les personnes qui souhaitent se soumettre à un « test de confort », qui est généralement effectué par celles qui veulent seulement rassurer qu’elles n’ont pas été infectées par le virus sans montrer tout symptôme sera facturé, rapporte SchengenVisaInfo.com.

Depuis mars 2020, environ 150 millions de tests ont été effectués en France, dont plus de 6 millions par semaine uniquement durant le mois d’août. Ainsi, à travers cette nouvelle stratégie de dépistage, le gouvernement français entend inciter davantage de citoyens du pays à se faire vacciner contre la maladie COVID-19.

« Il n’est plus légitime de payer excessivement des tests de confort aux dépens des contribuables. Mais les tests continueront d’être remboursés pour des raisons médicales, soit sans ordonnance pour les personnes déjà vaccinées, soit sur ordonnance pour les autres. Nous voulons aussi le garder gratuit pour les mineurs. La logique est de rembourser les tests liés à de véritables raisons médicales et de continuer à inciter les gens à se faire vacciner. a déclaré le 26 septembre dernier le Premier ministre français Jean Castex.

Même si le gouvernement a décidé d’adopter une nouvelle stratégie de dépistage, il a été souligné que les autorités visent à faciliter l’accès des personnes présentant des symptômes et des contacts à risque.

Cela signifie que tous ceux qui présentent des symptômes liés à la maladie à coronavirus, ceux qui ont été en contact avec une personne infectée par le virus et ceux qui doivent passer le test à d’autres fins médicales continueront de bénéficier de tests gratuits.

Ceux qui détiennent un certificat de vaccination attestant que le titulaire a été complètement vacciné ainsi que celui qui détient un précédent certificat de récupération entrent également dans la liste d’exemption à condition de fournir le document sous la forme d’un QR code.

Les enfants de moins de 18 ans pouvant présenter une pièce d’identité et les personnes disposant d’une prescription médicale pourront également se faire tester gratuitement après le 15 octobre. Par ailleurs, les campagnes de dépistage collectif, comme celles menées dans les établissements scolaires, se poursuivront également. proposer des tests gratuits.

Concernant les personnes qui n’appartiennent à aucune des catégories mentionnées ci-dessus, les autorités ont expliqué que le processus des tests serait le même que ceux qui sont actuellement couverts par l’assurance maladie.

Même si les prix varient selon le type de test, le professionnel qui les réalise, le lieu et le jour où le test a été réalisé, le prix de référence d’un test PCR est de 43,89 €, alors que le prix d’un test d’antigène est de 22,02 € à 45,11 €

Auparavant, le Castex avait révélé que les autorités préparaient un projet de loi pour étendre l’utilisation du Pass Santé, qui est déjà obligatoire pour toutes les personnes qui souhaitent fréquenter certains lieux et activités du pays.

>> L’agence européenne de la santé déclare que voyager en France est désormais plus sûr

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire