La conférence internationale sur les femmes, la paix et la sécurité aura lieu le 8 septembre à Abu Dhabi

[ad_1]

Abou Dhabi accueillera une conférence internationale de haut niveau sur les femmes, la paix et la sécurité du 8 au 10 septembre. La conférence est organisée par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale en partenariat avec le ministère de la Défense, l’Union générale des femmes (GWU), ONU Femmes, la Ligue des États arabes et le Groupe des ports d’Abu Dhabi.

L’événement se tiendra sous le patronage de SA Cheikha Fatima bint Mubarak, présidente de l’Union générale des femmes (GWU), présidente du Conseil suprême de la maternité et de l’enfance et présidente suprême de la Fondation pour le développement de la famille (FDF).

La conférence passera en revue les réalisations et les défis liés à la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui souligne l’importance de la participation égale des femmes et de leur pleine implication dans tous les efforts visant à maintenir la paix et la sécurité dans les zones de conflit à travers le monde et après construction du conflit. La conférence vise également à parvenir à un consensus sur des procédures spécifiques pour mettre en œuvre le plan d’action national des EAU.

A cette occasion, Son Altesse Cheikh Abdallah ben Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a déclaré que l’organisation par les EAU de la Conférence internationale sur les femmes, la paix et la sécurité découle de sa conviction dans le rôle important que jouent les femmes dans tous les domaines. et leur contribution à la prospérité des sociétés.

Son Altesse a reconnu le ferme engagement des Émirats arabes unis à parvenir à l’égalité des sexes et à renforcer le rôle des femmes dans la société et a exprimé sa gratitude à Son Altesse Sheikha Fatima bint Mubarak pour son rôle central dans le soutien des femmes en tant que partenaires dans le progrès des Émirats arabes unis et pour son parrainage de cette haute niveau conférence.

Cheikh Abdallah a souligné le soutien des Émirats arabes unis au programme pour les femmes, la paix et la sécurité dans le cadre des Nations Unies, en particulier à la lumière de son adhésion non permanente actuelle au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Mohammed bin Ahmed Al Bowardi, ministre d’État aux Affaires de défense, a déclaré : « Nous soulignons l’importance de l’intégration des femmes dans la paix et la sécurité en tant que priorité pour construire une paix durable et globale dans le monde. Grâce à la coopération conjointe et au travail continu au fil des ans entre le ministère de la Défense et ONU Femmes, la Ligue des États arabes et le GWU, nous sommes devenus plus certains que le rôle des femmes est essentiel dans le relèvement des conflits parce que les femmes sont un partenaire clé dans le maintien de la paix. et les négociations d’après-guerre. Ils font également partie intégrante de divers programmes de développement visant à édifier des familles stables et sûres dans les zones de guerre et de conflit, ce qui contribue au succès et à la stabilité des accords de paix.

Al Bowardi a ajouté : « Les dirigeants des Émirats arabes unis, en particulier Son Altesse Cheikha Fatima, ont soutenu et approuvé le programme Femmes, paix et sécurité depuis la signature du protocole d’accord en 2018 entre l’Union générale des femmes et ONU Femmes. Toutes les parties prenantes ont travaillé pour développer les capacités militaires des femmes et leur connaissance des fondements du maintien de la paix. Le ministère de la Défense a soutenu la formation de plus de 350 femmes de divers pays arabes, asiatiques et africains à l’école militaire Khawla Bint Al-Azwar avec un grand succès, et nous continuerons à mettre en œuvre ces programmes de formation pour maintenir la sécurité, la paix, et la stabilité.

Noura Al Suwaidi, secrétaire générale de l’Union générale des femmes, a déclaré: « Cette conférence de haut niveau s’inscrit dans la vision des Émirats arabes unis de renforcer son partenariat stratégique avec ONU Femmes et de renforcer les capacités des femmes dans la région et dans le monde et de permettre à jouer un rôle actif dans la promotion de la paix et de la sécurité. Nous espérons que grâce à cette importante conférence, nous pourrons contribuer à créer un environnement d’autonomisation pour les femmes et sensibiliser au lien entre le genre et la consolidation de la paix et sa durabilité sous la direction, le patronage et les directives de Son Altesse Cheikha Fatima.

Elle a ajouté : « Nous sommes heureux d’exprimer notre entière confiance dans les capacités des participants à la conférence à concevoir des résultats et des recommandations pratiques pour renforcer le rôle influent des femmes dans la construction de la paix dans le monde ».

Le Dr Mouza Al Shehhi, Directrice du Bureau de liaison d’ONU Femmes pour le CCG, a déclaré : « La promotion de l’Agenda pour les femmes, la paix et la sécurité est une priorité pour ONU Femmes, car les femmes accomplissent depuis longtemps un travail important dans la consolidation de la paix dans de nombreuses zones de conflit, mais il y a un contraste frappant avec leur participation aux négociations de paix formelles, où les femmes ne jouent encore en grande partie aucun rôle formel. Entre 1992 et 2019, en moyenne, seulement 13 % des négociateurs étaient des femmes, bien que des études montrent que la participation des femmes augmente les opportunités de paix durable et conduit à des accords contenant plus de dispositions qui profitent également aux femmes et aux hommes.

Elle a ajouté : « La conférence vise à rassembler les décideurs et les parties prenantes de différents pays pour analyser le rôle des femmes dans la paix et la sécurité conformément aux objectifs de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Il est établi que le renforcement du rôle des femmes dans la construction de la paix est un point d’entrée pour l’avancement des sociétés qui souffrent de conflits et renforce la stabilité pendant la construction post-conflit, et nous espérons convenir de mesures spécifiques pour accélérer la participation significative des femmes.

La conférence, parrainée par Abu Dhabi Ports Group, verra la participation de décideurs internationaux, de hauts fonctionnaires, de diplomates et de défenseurs concernés par les questions relatives aux femmes, à la paix et à la sécurité dans la région arabe et dans le monde.

Il souligne également l’importance du rôle des femmes dans les processus de médiation, soutenant ainsi les femmes leaders sur le terrain, en particulier en Afrique et en Asie, et vise à discuter des moyens de promouvoir l’égalité des sexes dans le domaine humanitaire et de mobiliser la participation des femmes à la prévention des conflits tout en augmentant leur participation. dans la consolidation de la paix. La conférence mettra également en lumière les efforts des Émirats arabes unis en matière de femmes, de paix et de sécurité et définira des procédures spécifiques pour le plan national des Émirats arabes unis visant à mettre en œuvre la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

La conférence portera sur les moyens d’atteindre les objectifs ambitieux fixés par l’Organisation des Nations Unies pour accroître la participation des femmes dans les forces de maintien de la paix des Nations Unies, comme l’augmentation de leur pourcentage dans les unités avec des missions militaires à environ 15 % et dans les forces avec des missions de police à 20 % par 2028.

En outre, il établira un consensus sur des mesures spécifiques visant à promouvoir l’égalité et l’égalité des chances, en soulignant les défis auxquels sont confrontées les femmes participant aux opérations de maintien de la paix et les moyens de renforcer leur pleine participation à tous les efforts visant à maintenir la sécurité à tous les niveaux de prise de décision et à les protéger de la violence. , y compris la violence sexuelle et sexiste.

La conférence souligne la nécessité d’impliquer les femmes leaders de la société civile dans le programme d’action national pour mettre en œuvre la résolution 1325 du Conseil de sécurité et surmonter les obstacles à l’intégration des femmes dans la prise de décision.

La conférence passe en revue les efforts du GWU, sous les directives de Son Altesse Sheikha Fatima bint Mubarak, pour soutenir l’agenda des femmes, de la paix et de la sécurité dans le monde, qui a abouti à la signature d’un protocole d’accord entre le ministère de la Défense, le GWU et l’ONU Femmes. L' »Initiative de Son Altesse Sheikha Fatima bint Mubarak pour autonomiser les femmes dans la paix et la sécurité » a été lancée en conséquence, en plus du plan national des Émirats arabes unis pour mettre en œuvre la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et le Centre Fatima bint Mubarak pour les femmes et la paix et la sécurité. , ainsi que le site Internet de l’initiative de Son Altesse.

En 2000, la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU a été adoptée, établissant le programme Femmes, paix et sécurité, reconnaissant ainsi le leadership des femmes dans la promotion de la paix et de la sécurité internationales, ainsi que leurs contributions à la prévention des conflits, au maintien de la paix, à la résolution des conflits et à la consolidation de la paix.

En 1993, les femmes représentaient 1 % du personnel en uniforme déployé. Cependant, après l’adoption de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU, le nombre de femmes occupant des postes de maintien de la paix a rapidement augmenté. Les femmes officiers d’état-major et observatrices militaires sont passées de 12,3 % à 17,8 % entre 2018 et 2021, tandis que les femmes policières sont passées de 22,3 % à 30,4 %, et les femmes dans les unités de police établies sont passées de 9 % à 14,8 %.

[ad_2]

Laisser un commentaire