Kevin O’Brien omis de l’équipe irlandaise T20I pour la tournée USA-Antilles


Nouvelles

Balbirnie ouvrira avec Stirling, Getkate et McClintock rappelés pour ajouter une puissance d’ordre intermédiaire

L’Irlande a laissé Kevin O’Brien hors de son équipe T20 pour les prochaines tournées aux États-Unis et aux Antilles.

O’Brien, 37 ans, a ouvert pour l’Irlande lors d’une campagne décevante de Coupe du monde T20 au cours de laquelle ils n’ont pas réussi à se qualifier pour le Super 12. Après avoir pris sa retraite de l’ODI plus tôt cette année, O’Brien a marqué 39 points en trois matchs de Coupe du monde alors que l’Irlande battait les Pays-Bas avant d’être éliminé des Super 12 grâce à des défaites contre le Sri Lanka et la Namibie.

Shane Getkate et William McClintock ont ​​été rappelés dans l’équipe de 15 hommes T20I dans le but de renforcer l’ordre intermédiaire, tandis que Ben White, le lanceur de jambes de 23 ans qui a fait ses débuts en T20I contre l’Afrique du Sud en juillet, a obtenu un première convocation à l’équipe ODI.
Andrew Balbirnie sera capitaine dans les deux formats, en commençant par deux T20I et trois ODI – tous devant être joués en Floride – à partir du 22 décembre avant de se rendre dans les Caraïbes le soir du Nouvel An.
Le couturier du bras gauche Josh Little manquera l’étape T20 de la tournée américaine alors qu’il jouait dans la Premier League de Lanka. Gareth Delany, Getkate et McClintock joueront uniquement les T20I et Andy McBrine, William Porterfield et Harry Tector joueront uniquement les ODI.

Andrew White, président irlandais des sélectionneurs nationaux masculins, a déclaré que la nécessité de trouver des améliorations après la Coupe du monde T20 et avant la qualification pour la Coupe du monde T20 au début de l’année prochaine avait influencé la sélection, en particulier dans ce format, avec Balbirnie pour ouvrir le bâton aux côtés de Paul Stirling et Getkate et McClintock s’attendaient à augmenter la puissance de feu plus bas.

« Nous espérions que nous aurions pu éviter d’avoir à nous qualifier pour la Coupe du monde T20 de l’année prochaine en passant au stade Super 12 du dernier tournoi, mais notre sortie anticipée signifie que nos horizons de transition et de planification de la succession ont été quelque peu raccourcis », a déclaré White. mentionné.

« La tournée aux États-Unis et aux Antilles a pris une plus grande importance – et en effet, un plus grand sentiment d’urgence concernant certains des changements tactiques que nous devons considérer.

« L’un des appels de sélection les plus difficiles a été d’omettre Kevin O’Brien de cette tournée. Kevin a joué un rôle déterminant dans nos équipes seniors pendant de nombreuses années et a joué un rôle clé au sommet de l’ordre dans le format T20 ces dernières années. Cependant, avec la qualification pour la Coupe du monde T20 qui approche à grands pas, les sélectionneurs veulent essayer une dynamique différente en haut de l’ordre et permettre un plus grand potentiel de frappe en puissance dans l’ordre intermédiaire.

« Les statistiques ne mentent pas – dans les T20I, nous avons un problème depuis un certain temps maintenant avec les limites et les six coups sûrs – en particulier en dehors des surclassements en avantage numérique. Nous voyons comment les meilleures équipes peuvent accélérer leurs taux de score et accéder aux limites pendant les derniers overs d’une manche, et nous en avons manqué ces derniers temps. »

Équipe d’Irlande T20I : Andrew Balbirnie (capitaine), Mark Adair, Curtis Campher, Gareth Delany, George Dockrell, Shane Getkate, Josh Little, Barry McCarthy, William McClintock, Neil Rock, Simi Singh, Paul Stirling, Lorcan Tucker, Ben White, Craig Young

Équipe d’Irlande ODI : Andrew Balbirnie (capitaine), Mark Adair, Curtis Campher, George Dockrell, Josh Little, Andy McBrine, Barry McCarthy, William Porterfield, Neil Rock, Simi Singh, Paul Stirling, Harry Tector, Lorcan Tucker, Ben White, Craig Young.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *