Kate Havnevik annonce « les conversations sur les bateaux-phares »


Kate Havnevik annonce « les conversations sur les bateaux-phares »

Avant la sortie de son quatrième album Lightship le 21 janvier via Continentica Records, l’artiste expérimentale, compositrice, productrice et musicienne norvégienne Kate Havnevik a sorti le premier épisode de The Lightship Conversations, une série d’interviews descriptives sur des morceaux spécifiques du nouvel album.

La série présente des conversations entre Kate et son partenaire de production à long terme Guy Sigsworth, animées par le présentateur de télévision et de radio norvégien Per Sundnes. La série commence par discuter du dernier single « Dream Her To Life », avec la conversation disponible pour écouter ici. Des épisodes seront diffusés chaque semaine sur la chaîne YouTube de Kate et la série se terminera le 9 février.

Le prochain album Lightship est une superbe œuvre d’art sonore d’immenses sons expansifs, qui a déjà reçu d’excellentes critiques de la part de MOJO et Uncut.

Le disque regorge d’instruments rares et d’écritures glorieuses, qui livrent le disque le plus progressif et le plus beau de Kate Havnevik à ce jour. Il a été nommé d’après le studio d’enregistrement flottant le plus unique de Londres sur la Tamise, Lightship 95, où la paire a enregistré l’album.

Lightship comprend des singles déjà sortis tels que le majestueux « Taking Flight », qui a été créé avec les virginals d’instruments baroques, tandis que la piste pop électronique pulsante « Into Dark » a été produite avec un modulateur en anneau et un synthé FM. Le mélancolique « Starlight Fires » présente le célesta et crée une atmosphère de conte de fées avec un rythme de célébration.

Le dernier single « Dream Her To Life » est un morceau curieux et ludique mettant en vedette la voix époustouflante de Kate, des harmonies étendues, des claquements de mains et un violoncelle pizzicato joué sur des touches, qui produisent ensemble un hymne glacial de rêve et de bien-être plein d’optimisme.

Le violoncelliste accompli Ian Burdge (Max Richter, Nitin Sawhney) se produit également sur le disque. Il figure sur l’étonnante ouverture orchestrale « Come Back », ainsi que sur la chanson sombrement sinistre, mais finalement sereine « Alta ». Ce dernier joue comme pour faire la bande originale d’un drame policier nordique noir et présente des cordes luxuriantes aux côtés d’une sérénade de sirène de Kate, où sa voix réfléchit avec de belles tonalités mais sans paroles.

Talvin Singh OBE (Björk, Madonna, Massive Attack) figure également sur le disque et fournit son mélange unique de tabla électronique jouant à l’évasion ambiante sur grand écran vers le paradis « Zamami », inspiré d’une île isolée de la région d’Okinawa au Japon.

Lightship est un disque de grande envergure, qui reflète des artistes libres de toute contrainte, se délectant de l’évasion et trouvant du réconfort dans le changement. C’est un voyage dans des territoires inexplorés, où l’on trouve de nombreux trésors.

Kate Havnevik célébrera la sortie de Lightship avec un gros titre le jour de la sortie de l’album (21 janvier) à la St. Pancras Old Church de Londres. Billed An Evening With Kate Havnevik, ce sera un spectacle en deux parties, avec un court intervalle au milieu, mettant en vedette Kate interpréter son prestigieux catalogue aux côtés des collaborateurs de l’album Lightship, Guy Sigsworth et Ian Burdge. Les billets sont en vente ici.

Kate Havnevik s’est d’abord fait connaître avec son premier album auto-publié acclamé par la critique MELANKTON en 2006, qui s’est également avéré un succès au cinéma et à la télévision, notamment avec 10 chansons présentées dans Grey’s Anatomy – un record pour n’importe quel artiste – et suite à la pandémie a vu de nouveaux fans s’engageant constamment avec le catalogue arrière de Kate réalisant plusieurs millions de flux.

Kate est une artiste fièrement indépendante et a auto-édité ses albums suivants, dont You en 2012 et &I en 2015. Le dernier album de Kate, Mariana’s World en 2020, a également formé la bande originale du film norvégien Alle Utlendinger Har Lukka Gardiner.

En plus de son travail continu avec Guy Sigsworth, Kate a également collaboré avec Röyksopp, DJ Carmen Rizzo, Schiller et d’éminents producteurs tels que Marius De Vries (Björk, PJ Harvey, Bebel Gilberto), Paul Statham (Dido, Kylie Minogue ), Noel Hogan (Les Canneberges).

Kate Havnevik déborde d’une créativité sans limites et le prochain album Lightship est un magnifique corpus d’œuvres tiré des confins de la sphère électronique, centralisé sous un champ pop fascinant et s’avérant être son album le plus envoûtant à ce jour.

Regardez le premier épisode ici :

Laisser un commentaire